L’OIT appelle les écoles d’ingénieurs à obtenir l’accréditation

accréditation

L’Ordre des ingénieurs tunisiens a affirmé dans un communiqué rendu public que les titulaires de diplômes d’ingénieurs issus des écoles d’ingénieurs publiques ou privées qui n’ont pas obtenu l’accréditation ne seront pas inscrits au tableau de l’Ordre.

Dans le même contexte, l’Ordre a appelé les écoles d’ingénieurs à déposer leur dossier afin d’obtenir l’accréditation et régulariser leur situation. D’après l’Ordre, cette décision sera applicable à partir de l’année universitaire 2021-2022. L’Ordre des ingénieurs tunisiens a justifié cette décision par la nécessité de garantir une meilleure formation aux futurs ingénieurs tunisiens, à favoriser leur employabilité et à renforcer le positionnement des universités tunisiennes à l’échelle internationale.

En 2017, l’Ordre des ingénieurs tunisiens n’a reconnu que cinq écoles privées, à savoir :

  • L’Ecole Supérieure d’Ingénieurs et des Etudes technologiques relevant de l’Université Arabe des  Sciences;
  • L’Ecole Supérieure Privée d’Ingénierie et des sciences technologiques de Sousse;
  • La Faculté Privée des Sciences de Gestion et de Technologie de Mégrine;
  • L’Ecole Supérieure privée de l’aéronautique et des technologies de l’Ariana;
  • L’Ecole Supérieure Privée de Sciences Appliquées et de Management relevant de l’Université SESAME (technopôle Elgazala).

Quand l’accréditation devient indispensable

Il est à rappeler que l’Ordre a mis en place un comité scientifique pour s’assurer que les écoles privées d’ingénieurs respectent le cahier des charges. Après vérification en 2017, il s’avère que cinq écoles uniquement sont en règle. Sur un autre volet, l’Ordre a rappelé les critères d’obtention de l’accréditation: la qualité des espaces et des équipements dédiés à la formation; le niveau de l’étudiant à l’inscription (moyenne du Bac); le niveau de compétence des enseignants permanents et le taux d’encadrement des étudiants.

C’est pourquoi, les diplômés issus des écoles d’ingénieurs non accréditées risquent de se voir refuser de participer aux concours de la Fonction publique pour le recrutement d’ingénieurs vu qu’il est exigé que le candidat soit inscrit au tableau de l’Ordre. De plus, la liste finale des universités dont les diplômés auront le droit de s’inscrire au tableau de l’Ordre sera envoyée à l’Union des ingénieurs arabes et à la World Federation of Engineering Organization.

Par

Publié le 15/07/2018 à 12:57

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend