Flat6labs, la fabrique de startuppers d’aujourd’hui et de demain

Flat6labs L'Economiste Maghrébin

Aujourd’hui reconsidérer et redéfinir la place de la Start up  en Tunisie est devenue d’une importance capitale car son essor contribue à l’équilibre et au bien-être social et économique. Encourager et miser sur des entrepreneurs brillants et passionnés avec des idées à la pointe de la technologie, tel est le mot d’ordre de l’événement  organisé par Flat6labs Tunis.

  Flat6Labs a organisé,  dans la soirée du jeudi 5 juillet 2018  au palais Ennajma Ezzahra la deuxième édition de son Demo Day.

Il s’agit d’une cérémonie de clôture qui réunira un grand nombre de personnalités  dont le Gouverneur de la Banque Centrale, d’Ambassadeurs et de chefs d’entreprise, de hauts responsables des secteurs public et privé, des professionnels du domaine de l’investissement ainsi que des représentants de banques, de compagnies internationales et de fonds d’investissement de la Tunisie et de l’étranger.

Flat6Labs, l'Economiste Maghrébin
Petit Chef

Ils sont les startuppeurs d’aujourd’hui et de demain. Leur objectif : miser sur l’innovation et la digitalisation. Aziz Benchedli, fondateur du projet “Petit Chef”, du market place permettant aux gens d’acheter et de vendre des plats faits maison. Il souligne: « Cette idée m’est venue il y a un peu plus d’un an : préparer des plats faits maison en les vendant sur commande tout en assurant leur livraison. Et cela permet aussi de gagner de l’argent. Et puis aujourd’hui les gens en ont assez des fast-food ». 

Et d’ajouter: « Cette idée émane d’une expérience personnelle parce que ma mère ne cuisinait pas beaucoup vu qu’elle est toujours occupée par son travail et ça me manquait de manger des plats consistants et surtout faits maison ». 

Flat6Labs, l'Economiste Maghrébin
Ahmed Rowached, co-founder de Jibli.

 Ahmed Rowached,  l’un des fondateurs de la plateforme Jibli qui consiste à faire les courses à votre place, surtout celles de dernière minute pour ceux qui auraient oublier de le faire à temps.

Comment oublier  Toufoula, éditeur de contenu pour les enfants combinant contenu numérique et papier avec la technologie de la réalité augmentée. « La tranche d’âge varie entre 4 et 12 ans”, souligne une des membres de Toufoula Kids.  Idem pour Chantier, qui  est aussi une plateforme qui connecte les particuliers avec des professionnels qualifiés et de confiance pour des travaux et des projets de réparation. Le co-fondateur de Chantier.tn, Chedli Achouri, indique de son côté: « Nous voulons rétablir la confiance entre les particuliers et les personnes du métier. A l’heure actuelle, 2200 projets ont été réalisés depuis notre lancement en 2016 ». 

Flat6Labs, l'Economiste Maghrébin
Toufoula Kids

De son côté, Issam Ezzedine, founder de Healup, une plateforme web et mobile pour l’ensemble des dossiers de santé unifiés. Son objectif: digitaliser un grand nombre de spécialistes. A l’heure actuelle, cette plateforme se focalise sur les généralistes,  les cardiologues et les gynécologues. 

Présent lors de cet événement, Anouar Maârouf, ministre des Technologies de la communication et de l’Économie numérique, est revenu sur le monde des startup, en déclarant : »Nous avons un grand potentiel des jeunes. Notre objectif d’ici 2020, le développement des startup. Il faut surtout accompagner  ces jeunes davantage. Il ne suffit pas d’avoir de bonnes idées, mais de les rendre accessibles et productives ». 

“Créer sa start-up, c’est aller au-delà des chiffres données par une étude de marché, mais surtout donner des réponses »,  nous affirme Zakaria Belkhouja, un des fondateurs, Le15.

Flat6Labs, mettre en commun les idées 

Il est à rappeler que Flat6Labs Tunis est un programme d’amorçage et de démarrage de startups cherchant à promouvoir la croissance des startup tunisiennes et à fournir une source d’approvisionnement à l’industrie du Capital Risque en Tunisie

Mettre en avant les rêves et mettre en commun les idées.  Ce sont les rêves de ces jeunes où le travail est revalorisé. Porté par les mêmes valeurs, par les mêmes passions, le monde des startups se développe aussi bien en Tunisie qu’ailleurs. Comme le cas de Anas Elayyan,  entrepreneur Propeller,  venu spécialement de Jordanie pour assister à la cérémonie, et rencontrer des jeunes comme lui dont l’ambition commune est que l’écosystème du digital soit de plus en plus développé dans la région Mena.

Et pour finir, comme disait Steve Jobs : « Inventons le lendemain plutôt que de nous soucier de ce qui est arrivé hier ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here