Déterminé, Youssef Chahed défend son bilan

Youssef Chahed
Youssef Chahed lors de l'ouverture officielle de la 4ème édition du Tunisia economic forum

Confiant et déterminé à la fois, le chef du gouvernement Youssef Chahed est revenu sur les derniers indicateurs économiques lors de l’ouverture officielle de la quatrième édition de Tunisia Economic Forum qui se tient aujourd’hui, 27 juin, au siège de l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprise (IACE), à Tunis. L’optimisme et la confiance étaient perceptibles de bout en bout durant son allocution.  

Youssef Chahed a rappelé que le taux de croissance était de l’ordre de 0,6% pendant le deuxième trimestre de 2016 et qu’il est passé à 2,5% pendant le premier trimestre 2018. Dans le même contexte, il a prévu un taux de croissance de 3% pour le deuxième trimestre 2018. En ce qui concerne le tourisme, Youssef Chahed a affirmé que la saison touristique actuelle sera une saison exceptionnelle, notamment par le nombre des nuitées qui a augmenté de 35% par rapport à l’année précédente.

Les recettes touristiques ont en effet enregistré une hausse de 34% et quant au nombre des touristes, il a augmenté de 56% (trois millions de touristes). Le ministre a affirmé que les chiffres à l’export enregistrés pendant les premiers six mois de 2018 sont les meilleurs enregistrés depuis 2008.

Le déficit de la balance commerciale a enregistré une amélioration pendant le premier semestre de 2018 et le taux des chômeurs des diplômés de l’enseignement supérieur a baissé de deux points.

Cependant, Youssef Chahed ne manque pas de reconnaître l’existence d’un certain nombre d’indicateurs dans le rouge comme le taux de change, l’inflation: « Cela est normal étant donné que nous sommes encore en période de transition », s’est-il justifié.

Youssef Chahed promet que 2018 sera la dernière année difficile pour les Tunisiens

Le Chef du gouvernement a indiqué que les finances publiques commencent progressivement à retrouver leur équilibre, raison pour laquelle il faut réfléchir au moyen d’accéder à un cercle vertueux de croissance et de création d’emplois, tout en poursuivant les réformes qui s’imposent : celles des caisses sociales et des entreprises publiques en particulier.

Youssef Chahed a tenu à rappeler qu’il n’ y aura pas de taxes supplémentaires pour les entreprises privées dans le cadre de la loi de finances 2019: « L’orientation sera de réduire le taux d’imposition et des taxes », annonce-t-il. Il conclut par une bonne nouvelle: « 2018 sera la dernière année difficile pour les Tunisiens. Les mesures coercitives provisoires imposées par la période de transition dans le cadre de la loi de finances 2016 et celle pour 2018 disparaîtront progressivement. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here