Mongi Rahoui met en garde contre une nouvelle révolution

Mongi Rahoui

Depuis la tragédie survenue à l’île de Kerkennah où des Tunisiens ont péri dans la soirée du samedi au dimanche 3 juin, l’opposition n’a pas mâché ses mots en pointant du doigt l’échec du gouvernement. Mongi Rahoui, député du Front populaire à l’ARP, a souligné que le peuple est en colère et “cela se comprend car il est affamé et désespéré. Je pense qu’une autre révolution pourrait voir le jour. Une révolution qui aura pour slogans la lutte contre la corruption et les revendications légitimes non abouties”, a-t-il dit.


Citant  l’exemple de la Jordanie sur son post Facebook, Mongi Rahoui déclare: “La Jordanie vit aujourd’hui un mouvement de protestation à cause d’un projet de loi qui impose des taxes sur le revenu. Ce mouvement reflète le climat actuel que vit la Tunisie après l’adoption de la loi de Finances 2018. Une loi qui a appauvri le peuple.”

Il a également ajouté que la Tunisie pourrait connaître le même sort que la Jordanie, en raison de la mauvaise gouvernance et l’échec des gouvernements qui se sont succédé, laissant les Tunisiens dans la détresse.

En somme, avec les indicateurs économiques au rouge, un taux d’inflation s’élevant à 7.2%, jamais atteint auparavant, un taux d’endettement extérieur à plus de 70% du PIB, un niveau de réserve en devises à 76 jours de couverture, un niveau du déficit budgétaire jamais vu, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est le classement de la Tunisie sur une liste noire à deux reprises. La situation est chaotique, montrant par-dessus tout l’échec flagrant du gouvernement sur les questions socio-économiques.

Rappelons qu’à l’heure actuelle, le chef du gouvernement Youssef Chahed s’est déplacé à l’île de Kerkennah pour prendre connaissance de la situation sécuritaire et des failles ayant causé le naufrage.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here