FTDES : pic de protestation au mois d’avril et de mars

ftdes

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) pointe du doigt une forte augmentation des mouvements sociaux au cours des mois de mars et d’avril 2018, lors d’une conférence de presse tenue, hier 15 mai, à son siège.

L’Observatoire social tunisien qui relève du Forum tunisien des droits économiques et sociaux a recensé 1439 mouvements de protestation au mois d’avril et 850 mouvements de protestation au mois de mars. Les protestations continuent à cause de l’absence de solutions aux problèmes des régions défavorisées, à l’instar de la pénurie d’eau, du chômage, de l’absence d’infrastructure, du problème d’accès à la santé… Pour le FTDES, l’absence de solutions ne cesse d’alimenter les protestations.

Il en ressort que plusieurs protestations collectives ont eu lieu, à cause notamment de la pénurie de l’eau. D’après les rapports établis en mars et avril, les manifestations commencent souvent à l’approche de la saison estivale, ainsi que de la chaleur et pourraient atteindre des proportions importantes durant les trois mois de l’été. Dans le même contexte, les deux mois ont été marqués par des protestations liées à des problèmes relatifs à l’accès à la santé et à la faible infrastructure sanitaire.

En ce qui concerne la répartition géographique des protestations au mois d’avril, elle se positionne, comme suit : Kairouan (286), Kasserine (101), Sidi Bouzid (106), Tunis (181), Bizerte (38), Ariana (13), Manouba (24), Ben Arous (31), Zaghouan (8), Nabeul (33), Jendouba (34), Béja (16), Kef (23), Siliana (41), Sousse (99), Monastir (11),  Mahdia (20), Sfax (77), Gabès (69), Médenine (61), Tataouine (36), Gafsa (87), Tozeur (11), Kébili (33).

La répartition géographique des mouvements sociaux au mois de mars 2018 se présente comme suit : Bizerte (30), Tunis (70), Ariana (7), Manouba (13), Ben Arous (16), Zaghouan (10), Nabeul (12), Jendouba (59), Béjà (20), Kef (11), Siliana (28), Sousse (35), Monastir (20), Mahdia (8), Sfax (33), Kairouan (130), Kasserine (50), Sidi Bouzid (84), Gabès (48), Médenine (10), Tataouine (41), Gafsa (88), Tozeur (10), Kébili (17).

Concernant le phénomène du suicide et des cas de suicide, le mois d’avril a enregistré 54 cas et tentatives de suicide, contre 41 cas en mars. Il est à noter que le gouvernorat de Kairouan a enregistré 23 cas de suicide et tentatives, se positionnant ainsi dans le haut du classement.

 

Par

Publié le 16/05/2018 à 10:32

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin