Rapport préliminaire du réseau Mourakiboun

Mourakiboun

Le réseau Mourakiboun a observé le déroulement du scrutin du 6 mai et a dressé son rapport préliminaire. 

Le réseau a déployé 2900 observateurs accrédités par l’ISIE répartis sur les 350 municipalités pour observer le scrutin et le dépouillement aussi bien à l’intérieur que dans l’environnement des différents centres et bureaux de vote.

Le 29 avril 2018, jour du vote des forces sécuritaires et des militaires, Mourakiboun  a couvert les 359 bureaux de vote du pays.

Qu’en est-il du jour du scrutin?

 Ce rapport préliminaire a avancé les remarques suivantes :

L’ouverture des bureaux de vote : 99% des observateurs de Mourakiboun ont été autorisés à accéder aux bureaux de vote sans entrave. 90% des bureaux de vote ont ouvert à l’heure prévue et 10% avec un retard de plus de 15 minutes. Le rapport a pointé le centre de vote de l’école primaire Rue El Ourad à La Marsa qui  a ouvert avec un retard de 30 minutes.

Le réseau Mourakiboun a signalé des défaillances logistiques telles:

  • L’absence de l’encre électorale dans les bureaux de vote de la municipalité Kalâat el-Andalous (gouvernorat de l’Ariana);
  • L’absence de l’urne et de l’isoloir dans un bureau de vote de l’école primaire El Ouaara à la municipalité de Mansourah (gouvernorat de Sidi Bouzid);
  • Le manque de tampons dans plusieurs centres de vote, comme celui de Hay Tahrir appartenant à la municipalité de Tunis, et l’absence de sacs sécurisés en plastique dans plusieurs centres de vote comme Korba, Zaghouan et Hamet Jrid à Tozeur;
  • Le déplacement d’un centre de vote sans avis préalable : le centre de vote de l’école primaire à Rmila Hay Ejdid à La Marsa (gouvernorat de Tunis) a rejoint l’école Farhat-Hached de la cité Nakhil à La Marsa.

Il a également été observé des incohérences entre les données du service USSD *195* et celles du registre électoral, mais aussi des erreurs au niveau des bulletins de vote; notamment  au niveau de la municipalité de l’Ariana, une erreur a été observée au niveau du logo de la liste numéro 1.
Tout comme à Mdhilla dans le gouvernorat de Gafsa, où une erreur dans le bulletin de vote a causé l’interruption du scrutin, créant des tensions provoquant la destruction des urnes dans l’école Hay El Ommeli. De ce fait, les élections ont été reportées à Mdhilla.

Les procédures de l’opération électorale

Concernant les procédures de l’opération électorale lors du  jour du scrutin, Mourakiboun a noté :

  • La vérification systématique de l’existence du nom de l’électeur sur la liste des électeurs dans 99% des bureaux de vote;
  • Dans plus de 99% des bureaux de vote, le positionnement de l’isoloir garantissait le secret du vote;
  • Les observateurs ont relevé que dans le centre de vote de l’école primaire Hay Zouhour à Kasserine et dans l’école primaire Bouterfes à la municipalité de Ain Essobh (Jendouba), le positionnement de l’isoloir près des fenêtres ne garantissait pas le secret du vote;
  • 97% des bureaux de vote ont respecté les procédures de vérification de l’encre sur le doigt des électeurs et ce avant que ceux-ci ne passent à l’isoloir;
  • 99% des bureaux ont fourni aux électeurs le bulletin de vote avec le tampon apposé conformément à la procédure;
  • Dans 99% des bureaux de vote, les personnes ne possédant ni carte d’identité ni passeport n’ont pas été autorisées à voter.

Cependant, les observateurs ont pu détecter huit cas où des électeurs ont présenté aux agents un accusé de dépôt ou une copie de la carte d’identité et qui ont été autorisés à voter par la suite. Le réseau Mourakiboun a noté que  99% des bureaux de vote n’ont pas autorisé les citoyens non inscrits sur les listes électorales à voter.

Le recours aux listes additionnelles a permis à des non-inscrits de voter dans quatre bureaux de vote, à savoir :

  • École préparatoire Manar 2 (bureau de vote numéro 1) gouvernorat de Tunis : ajout du nom d’un électeur à la main sur la liste des électeurs;
  • Ecole primaire Hay Tahrir (bureau de vote numéro 1) municipalité de Msaken (gouvernorat de Sousse), ajout à la main de trois noms sur la liste;
  • École primaire Mahassen (gouvernorat du Kef) à la municipalité de Bohra, l’ajout d’un électeur dont le nom figurait sur la liste des électeurs affichée en dehors du bureau de vote, mais pas sur la liste des électeurs dans le bureau de vote;
  • École primaire Sidi Boubaker (bureau de vote numéro 2), municipalité Sidi Boubaker (gouvernorat Gafsa), ajout de six noms de non-inscrits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here