Les indépendants déplorent leur exclusion des sondages

sondages
Prévisions approximatives des élections municipales affichent la victoire du mouvement Ennahdha avec 27,5% des suffrages, annoncé dans la soirée de dimanche Hssan Zargouni, président de Sigma Conseil sur la Télévision tunisienne.

Faut-il se fier au sondage de Sigma Conseil sur les municipales, même si les résultats des élections ne sont pas encore annoncés? Une question qui revient auprès d’un grand nombre d’électeurs. De sondage en sondage, le sentiment des Tunisiens est mitigé, entre l’optimisme, le pessimisme et la forte abstention, notamment des jeunes, qui s’est établie à 66.3%. Que pensent les indépendants du sondage? 

Olfa Soukri, députée indépendante a souligné que les statistiques sont à prendre avec précaution, en analysant et le verre à moitié plein et celui à moitié vide. Autrement dit, « le fait de véhiculer des messages pour influencer une opinion publique, creuser une défaite ou au contraire amplifier une victoire, sont des manipulations qu’il est temps d’arrêter, car les résultats ne mentent jamais. Ce que je retiens de ces élections c’est que le tiers des votants s’est mobilisé pour les indépendants, quelle que soit la municipalité et son emplacement géographique. »

Et de poursuivre: « Aujourd’hui, les Tunisiens ont fait confiance à une démocratie de proximité, une démocratie reflétant les principes et des valeurs de personnes que l’on connaît. J’étais choquée de voir la chaîne nationale relayer le message de parti politique, alors que rien ni personne ne peut occulter la motivation et le succès écrasant des indépendants. Arrêtez ce déni qui consiste à croire qu’il faut une machine derrière pour gagner des élections. » Elle précise en effet: « Les Tunisiens sont saturés des discours politiques, des déboires, des querelles de partis. Et le pas est franchi avec motivation enthousiasme et une grande note d’espoir. »

Son choix d’être députée indépendante, elle le motive par une certaine philosophie: « Je crois profondément que celui qui a la volonté d’agir et de changer les choses trouve toujours un moyen. Vouloir c’est pouvoir. Je félicite tous ceux qui ont œuvré pour assainir cet espace public et apporter une démocratie proche des citoyens, en créant un sentiment d’appartenance. C’est une mobilisation pour les futures générations futures. J’ai pris mes enfants pour ces premières élections municipales post révolution pour expliquer que chaque voix compte, pour que dans cet espace public commun municipal  fleurissent les rues et les éclairages solaires, pour ne plus voir de l’eau gaspillée sur nos routes, ni des poubelles bondées de tout bord, que la voix de chacun compte et on a toujours le choix de choisir qui nous représente. »

De son côté, Mounir Ben Miled, tête de liste de « Madinati Tounes », a souligné que ce qu’a fait Sigma Conseil, en évoquant les partis politiques sans faire allusion à la montée des listes indépendantes, semble indiquer « que c’est voulu et leur méthode est loin d’être désintéressée ». « Tout le monde sait que les sondages rapportent de l’argent. Or  il est trop tôt pour se prononcer sur le résultat. Nous attendons l’annonce du résultat final de l’ISIE », conclut-il. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here