Forum économique africain : zoom sur le continent

forum économique africain

Le Forum économique africain se tient actuellement les 24 et 25 avril à Tunis. Le forum cible les secteurs économiques prioritaires en Afrique, à l’instar de l’enseignement supérieur, le secteur agroalimentaire, la santé, les TIC, le BTP et les services d’ingénierie. Zoom sur un événement dédié à l’Afrique. 

Intervenant lors de l’inauguration du forum, Radhi Meddeb, le commissaire général du Forum économique africain est revenu sur les potentialités du continent africain. Il a indiqué que le forum s’inscrit dans une vision qui se base sur la coopération tuniso- africaine dont le renforcement demeure prioritaire pour la Tunisie. Pour lui, la coopération tuniso-africaine doit être renforcée et il faut lui donner un nouveau souffle à travers le secteur privé.

L’intervenant a indiqué que le choix des secteurs n’est pas arbitraire et que les secteurs sélectionnés correspondent à une demande africaine et soutenue par de multiples pays; surtout que la Tunisie par un savoir-faire économique, des responsables politiques, des bailleurs de fonds, est impliquée dans le secteur.

L’allocution de Youssef Chahed a été diffusée par une vidéo. Le Chef du gouvernement y a indiqué que le Forum économique africain est un événement important et que la Tunisie a voulu l’accueillir. Dans le même contexte, il a fait savoir que le forum est une forme de partenariat réussi. Et les éléments démographiques ainsi que financiers plaident en faveur de l’Afrique et sont à prendre en considération. Par ailleurs, le Chef du gouvernement a indiqué qu’il prône un développement global pour toute l’Afrique.

Prenant la parole à son tour, le ministre du Commerce Omar El Behi a rappelé que la Tunisie a donné son nom au continent africain (Ifrikya). Continuant sur la même lancée, le ministre du Commerce a indiqué que la Tunisie est membre fondateur de plusieurs organismes africains comme la Banque africaine de développement. Revenant sur le potentiel du continent africain, le ministre a rappelé que 60% des terres en Afrique sont cultivables. Il a indiqué que la Tunisie fera partie du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) en juin 2018 et que la décision sera annoncée lors de la prochaine réunion des présidents de COMESA.

De son coté, Sidi Ould Tah, le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) a indiqué que l’institution a tiré profit de la compétence tunisienne à tous les niveaux depuis 1974, date de la création de la Banque. Dans le même contexte, il a affirmé que la Banque est prête à financer les banques tunisiennes qui travaillent sur les exportations africaines. « La banque a financé 647 projet sur le continent africain », affirme-t-il.

De son coté, Heni Salem Sonbol, CEO de The International Islamic Trade Finance Corporation (ITFC) a indiqué que les réformes économiques en Afrique ont contribué à la hausse de la croissance de 5% à 8% en Afrique. De même, il a indiqué que sa banque a contribué au financement de plusieurs projets, notamment dans le secteur de l’énergie. « Le montant alloué à la Tunisie dans le cadre du soutien des projets est de l’ordre de 140 milliards de dollars », affirme-t-il

Samir Majoul, le président de la centrale patronale (UTICA) a, de son coté, rappelé que l’UTICA est membre fondateur de plusieurs institutions africaines des employeurs. Il a rappelé que l’UTICA accorde un intérêt particulier au continent africain. La politique de l’UTICA en matière d’ investissement en Afrique « vise à assurer un développement économique et social partagé car l’UTICA considère que le développement économique de ce continent doit se faire par les Africains, pour les Africains. Et que l’entreprise privée africaine, qu’elle soit une Pme ou un grand groupe a un rôle clé à jouer pour la mise en œuvre de cette coopération ».

[raside number= »3″ tag= »Afrique « ]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here