CPG : Bouali Mbarki annonce la rupture des négociations

CPG - l'économiste maghrébin

Le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Bouali Mbarki, a annoncé, lors d’une conférence de presse tenue au siège de l’Union régionale du travail de Gafsa, que les discussions entre l’UGTT et les sit-inneurs qui bloquent le transport du phosphate vers le Groupe chimique à Gabès ont pris fin, aujourd’hui 1er mars.

Dans le même contexte, Bouali Mbarki a affirmé qu’à son retour à Tunis, il transmettra toutes les revendications des sit-inneurs au gouvernement. « Je me suis rendu compte qu’ils ne font pas confiance au gouvernement », avance-t-il. De même, il a tenu à préciser qu’il a préféré rompre les négociations pour garder la crédibilité de la centrale syndicale. A cet égard, il a fait savoir que l’UGTT ne veut plus assumer la responsabilité de ce dossier. « Si d’autres parties veulent poursuivre les négociations, qu’elles avancent », dit-il. Notons d’ailleurs que Bouli Mbarki avait déclaré aux médias qu’il ne reviendrait à Tunis qu’après le déblocage de la situation.

Il en découle l’annulation de toutes les dispositions prises en faveur de Gafsa, lors du Conseil ministériel du 23 février, lesquelles mesures étaient tributaires de la relance de la production et de la levée des sit-in. Pour rappel, les négociations ont duré quatre jours.

Bouali Mabrki a indiqué qu’il existe une crise de confiance entre les sit-inneurs et tous les gouvernements de l’après 14 janvier 2011. Cela est dû, selon lui, à la non application des mesures et des promesses annoncées au profit de Gafsa auparavant. Avec ce dénouement malheureux, la situation pourrait empirer, sachant que l’économie tunisienne a tant besoin des ressources du phosphate qui est un des fleurons de l’économie tunisienne depuis un siècle, date de la création de la CPG.
[raside number= »3″ tag= »phosphate »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here