Algérie : une nouvelle liste de marchandises dont l’importation sera suspendue à partir de 2018

entreprises tunisiennes Algérie
Photo crédits :L'Econews

Pour améliorer la compétitivité des produits algériens, l’Algérie prévoit, dans la loi de finances 2018, l’élargissement de la liste des marchandises soumises à la taxe intérieure de consommation (TIC), au taux de 30%, pour dix familles de produits finis ainsi qu’un relèvement des droits de douane, pouvant atteindre 60%, pour 32 familles de produits finis.

Il est également prévu de fixer une liste de marchandises dont l’importation sera suspendue provisoirement, selon le cas, sur le court ou moyen terme. Selon les autorités algériennes, la mise en place de cette mesure est prévue au titre des objectifs de rétablissement de la balance des paiements.

Cette mesure concernera une liste de 45 familles de produits finis, constituée essentiellement de biens et de marchandises qui ne sont pas de large consommation ou de produits pour lesquels les besoins du marché national sont couverts par la production nationale.

L’Algérie envisage aussi de mettre en place, pour l’année 2018, un seul contingent quantitatif concernant les véhicules automobiles (transport de marchandises, transport de personnes et véhicules de tourisme) à l’exclusion des collections CKD/SKD destinés au montage et de certains véhicules et engins spéciaux.

Par ailleurs, dans le cadre de la protection des consommateurs et de la qualité des marchandises, les opérations d’importation devront justifier, au moment de la domiciliation bancaire, d’un document officiel établi par une autorité dûment habilitée dans le pays exportateur et /ou d’origine, attestant que les marchandises concernées sont effectivement et librement commercialisées sur son territoire.

Le ministre algérien du Commerce a récemment fait savoir que le système des licences d’importations, mis en vigueur en 2016, sera supprimé en 2018.

La part de marché de la Tunisie en Algérie est estimée à seulement 0.8%. Un taux qui reste extrêmement faible. En 2016, les exportations tunisiennes vers l’Algérie ont atteint 1426,1 millions de dinars pour enregistrer une hausse de 117% par rapport à 2011.

Les exportations tunisiennes vers l’Algérie sont beaucoup plus diversifiées. Elles englobent essentiellement les matériaux de construction, les produits chimiques, les minéraux, les produits alimentaires et autres

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here