Gouvernement – UGTT: il n’y aura pas de privatisation d’entreprises publiques

gouvernement entreprises publiques -

Lors d’une réunion de haut niveau, tenue hier, entre les membres du Gouvernement et le bureau exécutif de l’UGTT, plusieurs dossiers économiques et sociaux ont été au cœur des discussions.

Le PLF 2018 a été examiné, selon certains experts, sous le signe de “tout va augmenter” au moment où les Tunisiens voient leur pouvoir d’achat s’éroder. A cet égard, les responsables, présents à cette réunion, ont surtout mis l’accent sur les prix des produits de première nécessité. “Il n’y aura pas d’augmentation des prix des produits de base au cours de l’année 2018″, a déclaré Noureddine Taboubi, secrétaire général de l’UGTT.

Gouvernement _ UGTT_reunion_l_economiste_maghrebin.jpegSur le volet des entreprises publiques, M. Taboubi a exclu toute cession de ces entreprises. “Le Chef du gouvernement a affirmé qu’il n’y aura pas de privatisation des entreprises publiques. Leur situation sera examinée au cas par cas”, souligne-t-il en recommandant “une restructuration sociale et économique de ces entités afin qu’elles jouent convenablement leur rôle”.

D’autre part, le secrétaire général de l’UGTT a indiqué qu’un ensemble d’accords touchant différents secteurs ont été passés avec le gouvernement. “Il a été décidé d’accélérer l’activation des accords conclus précédemment, et ce, en adoptant un calendrier clair et précis”.

Il a, également, annoncé l’application des accords conclus au sujet du travail précaire, notamment les mécanismes 16 et 20, annonçant une stratégie claire pour la régularisation de la situation des travailleurs de chantier d’ici mars 2018 selon des tranches.

Toutefois, Noureddine Taboubi a estimé que de nouvelles mesures concernant les secteurs de l’éducation et de la santé seront prises. “L’année 2018 sera l’année de l’éducation et de la santé par excellence”, a-t-il promis.

Et d’ajouter que “toutes les conventions signées dans les secteurs de l’enseignement pour adultes, de la propriété foncière, de la santé, de la culture seront appliquées dans les plus brefs délais, conférant une crédibilité aux négociations et assainissant le climat social».

Dans le même sillage, Iyed Dahmani, porte-parole du gouvernement et ministre chargé des relations avec le Parlement, a fait état d’un accord entre le gouvernement et l’UGTT autour de plusieurs points à caractère économique et social, annonçant la mise en place d’équipes de travail conjointes pour préparer des visions claires. “Nous nous sommes mis d’accord sur les principaux points”, a-t-il mentionné.

Par

Publié le 28/11/2017 à 11:37

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin