Signature d’accords entre des institutions financières tunisiennes et palestiniennes

Un accord-cadre entre la Banque centrale de Tunisie (BCT) et l’Autorité monétaire palestinienne (AMP) ainsi que trois mémorandums d’entente entre des institutions financières et bancaires des deux pays ont été signés, ce matin, à Tunis.

A cette occasion, une cérémonie de signature a été organisée et présidée par Chedly Ayari, gouverneur de la BCT et Azzam Shawwa, gouverneur de l’AMP, et ce, en présence de Hayel El-Fahoum, ambassadeur de Palestine en Tunisie ainsi que des représentants des institutions financières et bancaires des deux pays.

Les mémorandums d’entente ont été signés entre l’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF) et l’Association des banques palestiniennes; entre la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et la Société palestinienne de garantie des dépôts; et entre l’Institut de la BCT et l’Institut palestinien des banques.

«Coopération financière et bancaire, pierre angulaire du développement de la coopération économique»

Dans ce cadre, M. Ayari a salué l’initiative prise par Azzam Shawwa pour la signature de ces accords visant à consolider les relations bilatérales financières et bancaires.

Il a salué, également, les efforts déployés par l’AMP ayant pour but de développer l’économie palestinienne malgré les difficultés économiques, politique et sociales que connaît le pays.

Ainsi, le gouverneur a affirmé que la coopération bilatérale dans le domaine financier et bancaire constitue la pierre angulaire du développement de la coopération économique en général, et ce,  vu l’importance de ce domaine dans les nouvelles économies.

A cet égard, il a estimé que la signature, aujourd’hui, de l’accord-cadre entre la BCT et l’AMP reflète la grande volonté des deux parties pour le renforcement des relations bilatérales financières et bancaires et pour l’échange d’expériences et d’informations entre les deux institutions dans plusieurs domaines, notamment la stabilité financière, la supervision bancaire et les systèmes de paiement conformément aux normes internationales qui exigent une coordination profonde entre les banques centrales, et ce, afin de limiter les risques du secteur bancaire et d’instaurer un système de contrôle bancaire efficace.

Et d’ajouter que cet accord-cadre permettra la mise en place des mécanismes de coopération, à savoir l’échange d’expériences via l’organisation des ateliers de travail, des cycles de formation, des rencontres, des visites de délégations d’experts dans le domaine technique; l’échange d’informations, notamment en matière de contrôle bancaire; le développement du savoir-faire et des compétences humaines à travers la consolidation de la coopération dans le domaine de la formation professionnelle…

Au final, M. Ayari a rendu hommage à l’ancien dirigeant historique palestinien Yasser Arafet, décédé le 11 novembre 2004.

De son côté, M. Shawwa a rappelé, de prime à bord, que l’initiative pour la signature de ces accords a été prise à Washington lors de sa rencontre avec Chedly Ayari en octobre 2016.

Il a, en fait, souligné que la date du 15 novembre constitue un événement d’une grande importance pour les Palestiniens, la même date où Yasser Arafat a annoncé la création de l’Etat palestinien en 1988. «Une date mémorable pour nous et un rêve qui n’est pas encore réalisé».

Cette date constitue, également, un événement important pour la consolidation des relations historiques tuniso-palestiniennes et arabes.

En conclusion, Azzam Shawwa n’a pas manqué de saluer, au nom de tous les Palestiniens, la Tunisie, Etat et peuple, pour leur soutien à la Palestine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here