Tunisie – Qatar : facilitation des conditions d’importation

Qatar Tunisie

Une note, adressée par l’ambassadeur du Qatar à Tunis au département des affaires consulaires relevant du ministère tunisien des Affaires étrangères, affirme que le Qatar a décidé de faciliter les conditions d’importation de tous les types de viande bovine, de  volailles et d’œufs non traités à la chaleur. 

Les autorités qataries ont donc décidé l’annulation de l’obligation d’autorisation préalable du Département de la gestion des animaux au ministère de la Municipalité et de l’Environnement pour l’importation de Tunisie de tous les types de viande bovine, de volaille et d’œufs non traités à la chaleur.

Il s’agit d’une grande occasion qu’offre le Qatar aux exportateurs tunisiens et pour le développement des exportations tunisiennes vers cette destination.

Mission d’hommes d’affaires tunisiens au Qatar 

Dans le cadre de sa démarche de diversification des marchés à l’exportation et de recherche de nouveaux débouchés pour les produits et services tunisiens, le Centre de promotion des exportations (Cepex) organise, le 14 au novembre 2017, en collaboration de l’Ambassade de Tunisie à Doha, une mission d’hommes d’affaires tunisiens au Qatar.

Au programme, des rencontre B2B avec les hommes d’affaires qataris en collaboration avec la Chambre de commerce du Qatar et de l’Association des hommes d’affaires qataris, des visites et rencontres avec les responsables des centrales d’achat et de distribution, une exposition des produits tunisiens et des réunions de travail avec les départements de la douane et les services administratifs et sanitaires sur les aspects réglementaires et les conditions d’accès au marché qatari.

Notons que cette mission est éligible au soutien financier du Fonds de promotions des exportations « FOPRODEX ». Les secteurs ciblés par cette mission multisectorielle sont l’agroalimentaire, les produits cosmétiques, les matériaux de construction, les produits pharmaceutiques et  parapharmaceutiques.

Par

Publié le 02/11/2017 à 10:39

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin