Tunis : décès du commandant de police Riadh Barrouta agressé hier

Officier de police ARP L'Economiste Maghrébin

Dans un état grave depuis hier, le commandant de police Riadh Barrouta, l’un des deux policiers poignardés hier devant l’ARP, a succombé aujourd’hui à ses blessures, ont annoncé des sources radiophoniques. 

Riadh Barrouta, victime de coups de couteau, se trouvait depuis hier matin dans un état critique. Il a été blessé au côté gauche du cou, plusieurs veines et artères ont été sectionnées. La victime avait subi une intervention chirurgicale avant d’être admis en réanimation.

En effet, des policiers ont été attaqués à l’arme blanche, mercredi 1er novembre au Bardo, devant l’un des accès du Parlement, par un terroriste qui a été immédiatement arrêté par la police.

Selon le ministère de l’Intérieur, l’assaillant a poignardé les deux policiers. L’un d’eux a été atteint au front, tandis que l’autre était frappé au cou et se trouvait il y a peu de temps encore en soins intensifs.

Selon le communiqué du ministère, l’auteur de cette attaque a reconnu être « takfiriste » djihadiste.

Walid Hkima, porte-parole des forces de sécurité intérieure, a déclaré, sur la chaîne Wataniya 1,  que l’agression a eu lieu mercredi à 08h00. 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here