Forum MRO Africa: Tunisair vise de nouvelles destinations

ligne aérienne

Peut-on parler d’ores et déjà d’un plan stratégique de Tunisair? Tel est en partie l’un des thèmes abordés lors de la 26ème édition de MRO Africa (Africa Airlines Technical Directors biannual meeting) qui se tient les 31 octobre et 1er novembre à Tunis.

« C’est une première que cet événement se déroule en Tunisie », affirme Radhoune Ayara, ministre du Transport. Il déclare: « Notre objectif est de nous orienter vers les marchés subsahariens, l’Afrique de l’Ouest et de l’Est car en œuvrant ainsi, nous aurons plus de chances d’acquérir de nouveaux marchés stratégiques en termes de partenariat ».

En  somme,  l’événement vise à mettre en relief les nouveaux acquis de la Tunisie dans le secteur de l’aviation et à offrir de nouvelles opportunités aux acteurs tunisiens et subsahariens pour un futur prolifique de l’aéronautique.

De son côté, le PDG de Tunisair, Elyes Mnakbi, a rappelé que Tunisair a connu de grands exploits, comme ce fut le cas du vol direct Tunis-Canada dont la fréquence sera portée à quatre vols par semaine au lieu de trois. Il a également  ajouté: « La compagnie a réalisé une saison exceptionnelle avec l’augmentation du nombre de passagers au cours de l’été dernier et la dernière au cours du mois de septembre de 23,1% ».

Quant aux revenus, la compagnie nationale a enregistré une augmentation de ses revenus de janvier à juillet 2016,  de 139 millions de dinars, chiffre jamais atteint par Tunisair depuis sept ans. Quant au nombre des voyageurs, il s’élève à + 14% cette année.  Selon lui, les indicateurs sont positifs, tout en poursuivant: « On est plus que sûr que notre coopération avec l’Afrique ouvrira  des nouvelles perspectives et inaugurera une nouvelle stratégie ».

Volet nouveautés, la compagnie nationale annonce le lancement prochain –  une première – d’un vol direct Tunis-New York.

Par ailleurs, Youssef Kikli, directeur central de la communication et des relations extérieures à Tunisair,  a fait savoir que la compagnie  vise un développement très important sur le continent africain, d’où la nécessité de gagner de nouvelles destinations, en rappelant les destinations déjà acquises comme Dakar, Niamey, Bamako, Ouagadougou. Tout comme il a annoncé que le prochain pour Cotonou aura lieu le 13 décembre 2017. Mais pour ce qui est du Soudan, la question reste posée sur le plan sécuritaire même s’il y a eu la fin de l’embargo avec les américains. Et de poursuivre: « A partir de l’année prochaine, nous opterons pour un nouveau créneau : nous comptons ouvrir deux lignes par an de manière régulière, afin de couvrir   l’Afrique de l’Ouest et pourquoi pas l’Afrique de l’Est qui demeure sous- exploitée ».

Quelles sont les mesures à préconiser pour être compétitif ?

Il a répondu: « Il faut être une compagnie de renommée, qui offre de bonnes prestations à bord, et qui soit réputée pour sa ponctualité.  C’est le talon d’Achille de nos vols pour le moment, nous travaillons pour y remédier « .

Qu’en est-il du plan de redressement?

M. Kikli a souligné que Tunisair a l’intention de rationaliser les dépenses de la compagnie : au niveau du personnel, « une centaine de postes ont été libérés à travers la retraite anticipée », fait-il remarquer. Pour le reste, la compagnie va opter pour la location et non pas l’acquisition d’avions. 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here