Les journalistes du tourisme débattent du tourisme durable

Journalistes tourisme

La consolidation du tourisme durable à travers le monde a été choisi comme thème central du congrès annuel de la Fédération internationale des journalistes et écrivains du Tourisme (FIJET) qui se tient en Tunisie, pour la deuxième fois en Tunisie du 20 au 24 octobre 2017.

Ce congrès a démarré hier ses travaux en présence de plus de cent vingt journalistes spécialisés dans le tourisme venus de 21 pays.

FITEJLa séance inaugurale du congrès a été rehaussée par la présence de Mme Salma Elloumi-Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat,  qui a donné un aperçu sur l’évolution que connaît le tourisme tunisien et sur le potentiel attractif dont regorge la Tunisie au plan touristique, culturel et environnemental outre l’hospitalité du peuple tunisien.

Evoquant le thème du congrès qui porte sur la promotion du tourisme durable, la ministre a indiqué que ce choix cadre parfaitement avec les orientations de la nouvelle stratégie du tourisme tunisien.

C’est aussi un choix qui est en symbiose avec la décision des Nations unies et de l’Organisation mondiale du tourisme proclamant 2017  Année internationale du Tourisme durable pour le développement.

La ministre a également précisé que le tourisme devrait être épargné de tout ce qui entrave sa durabilité. De plus, il doit bénéficier à toutes les catégories sociales tout en  préservant  le patrimoine culturel mondial et sauvegarder les dons que la nature a offerts à l’humanité.

Il faut rappeler, pour mémoire, que l’organisation mondiale, par la voix de son secrétaire général, a mis en relief le rôle du tourisme dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et les immenses perspectives socio-économiques que le secteur ouvre dans toutes les sociétés ainsi que son rôle au service de l’entente mutuelle et la paix.

Pour la Tunisie, rappelle Tijani Haddad, président de la FIJET, que le pays a, depuis la première conférence internationale de l’Organisation mondiale du tourisme tenue à Djerba en 2003, œuvré  pour le lancement de réformes dans différents domaines, dont le tourisme afin de faire émerger un développement touristique économiquement dynamique et socialement équitable et viable au plan environnemental.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here