Consommation : des appels au boycott des produits turcs

L’Organisation tunisienne d’orientation du consommateur (OTOC) a appelé, dans un communiqué, à geler l’accord de libre-échange entre la Tunisie et la Turquie et ouvrir un dialogue qui prend en considération la protection de l’agriculture et l’industrie tunisienne et l’équilibre des forces entre les deux pays.

Pour l’OTOC, la coopération entre la Turquie et la Tunisie ne respecte plus les constantes de la coopération économique qui se base sur l’échange des intérêts et l’égalité des chances.

A cet instar, l’organisation a rappelé le déficit commercial avec la Turquie. «La Turquie n’a pas d’investisseurs qui opèrent en Tunisie, ainsi la Turquie ne contribue pas au développement de la Tunisie et ne lui accorde pas des dons», avance l’organisation.

Dans le même contexte, l’organisation a fait savoir que l’importation des « glibettes » blanches turques constitue une violation à l’accord de libre-échange signé en 2005 entre les deux pays qui exclut les produits agricoles et l’agroalimentaire.

Au niveau des pertes des poste d’emploi, l’organisation a considéré que le début de l’application de l’accord du libre-échange avec la Turquie s’est accompagné de la perte de 250 poste d’emploi entre 2005 et 2015 dont 58% concerne le secteur textile, selon l’Agence de la promotion de l’industrie.

Par ailleurs, l’organisation a indiqué qu’elle entamera des activités pour sensibiliser les consommateurs à boycotter les produits turcs

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here