Coup d’envoi du 3ème congrès d’Ettakatol

A l’ occasion du coup d’envoi donné aujourdhui, 9 septembre, au Palais des congrès, du  3eme congrès du parti Ettakatol, Elyes Fakhfakh, dirigeant du parti Ettakatol a fait savoir que ce congrès aura pour  objectif  l’élection  d’ une nouvelle direction du parti et présenter son projet aux Tunisiens.

Quant à la participation des femmes au sein du parti, les femmes d’Ettakatol, depuis 2013 elles ont une représentativité de 30% au sein  des structures du parti,  conformément au quota du règlement intérieur, indique le dirigeant qui ajoute : « Les jeunes socio-démocrates ont fait le pas pour arriver à la parité totale mais le minimum de 30% sera garanti et peut-être qu’il y aura des surprises  « .

Il est à rappeler que  Mustapha Ben Jaâfer ne sera pas candidat à la présidence du parti. Deux candidats sont en compétition pour accéder au poste, à savoir Mouldi Riahi et Khalil Zaouia.

De son côté, Mustapha Ben Jaâfer, le secrétaire général sortant du parti, a annoncé, lors de son allocution: « Ce congrès montrera aussi bien à l’opinion publique, à nos amis de la classe politique, à la société et  en  somme aux Tunisiens au sens large comment le parti marquera un véritable redéploiement ».

Le slogan du parti a pour thème  » Mains propres pour une Tunisie juste ». 300 congressistes seront appelés à élire le prochain leader  du parti et son  conseil national.

kHALILKhalil Zaouia, candidat à la succession de Mustapha Ben Jaâfer, a souligné que l’innovation prime. Il précise: « 40% de nos adhérents sont des jeunes de moins de 32 ans. Notre devise d’aujourd’hui et de demain : »des mains propres qui construisent une Tunisie juste. Nous sommes arrivés à restructurer le parti à le faire renaître dans l’ensemble des régions. »

Par ailleurs, Donia Ben Osman, porte-parole du parti a conclu : « Nous allons élire le conseil national ainsi que le leader. Tout comme il y a des propositions de modification du règlement intérieur pour aller dans une  autre forme de leader avec une séparation du politique et de l’organisationnel. »

Il est à noter qu’un grand nombre d’invités de la famille socio-démocrate était présent, parmi on compte Luis Ayada, secretaire général de l’International Socialiste, Hussin Gohar, coordinateur général du forum social démocrate Arabe ( Egypte), les fronts des forces socialistes ( Maroc et Algérie), les partis socio-démocrates de Suède, d’Espagne et d’Allemagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here