Table de Jugurtha : vers l’inscription sur la liste du patrimoine mondial

Bonne nouvelle pour le patrimoine culturel tunisien : un dossier pour l’inscription de la Table Jugurtha au patrimoine mondial de l’UNESCO  serait prêt fin septembre.

Le ministère des Affaires culturelles se penche actuellement sur le dossier en mettant à contribution la société civile  et plusieurs intervenants dans le domaine. Ces efforts seront concrétisés par l’inscription de la Table de Jugurtha sur la liste préliminaire de l’UNESCO.

Pour rappel, le site archéologique  de Dougga a été inscrit sur la liste  officielle de Dougga il y a plus de vingt ans.  Il est à noter que la table de Jugurtha se trouve à  Kalaat Senane (Gouvernorat du Kef) à 6 km de la frontière algérienne.

La  Table de Jugurtha est un plateau de 80 hectares, à une altitude de 1200 mètres qui domine les sommets des formations de Boujabeur, de Slata et de Boulahnech. La Table de Jugurtha est une curiosité naturelle formée de falaises tombant à pic de tous les côtés.

De plus, ce plateau abrite de nombreuses sources d’eau. La source d’Aïn Senan procure à la population locale une eau de qualité.  Cet endroit est le décor qu’a choisi le roi numide Jugurtha pour résister aux Romains. Il s’y réfugia avec son armée vers 107 av J-C. Le siège a duré des mois sans que Marius, chef de l’armée romaine, puisse atteindre le haut du rocher.

Couvrant une superficie de plus de 80 hectares, ce rocher deviendra une forteresse (Kalaat) de rebelles résistant longtemps aux troupes du bey de Tunis sous la direction de leur chef Senan. Cet épisode donnera son nom à la cité, le nom « Senan » pouvant être dérivé du mot « Assnam » fréquemment utilisé par les œuvres des historiens médiévaux et utilisé par les autorités coloniales françaises puis tunisiennes jusqu’aux années 1990.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here