Tourisme : peut-on récupérer le marché anglais ?

En 2014 plus de  409 000 touristes britanniques ont visité la Tunisie. En 2016, ils ne sont plus que… 23 000 !

Un énorme préjudice pour le tourisme tunisien qui perd ainsi son troisième marché européen, une baisse drastique de 89%.

Le coupable est connu : l’attentat terroriste de Sousse en 2015 fut suivi d’une interdiction de voyager en Tunisie pour les touristes anglais.

Aujourd’hui, les choses ne sont plus ce qu’elles étaient : l’amélioration des conditions sécuritaires ont été couronnées par le levée des restrictions de voyage sur la Tunisie décidée par les autorités britanniques.

Bien que tardive pour l’actuelle saison, la décision  a été bien accueillie par les professionnels tunisiens qui se préparent déjà à reconquérir le marché britannique et récupérer les parts de marché perdues. Leurs homologues britanniques ont été prompts à réagir positivement à l’égard de cette nouvelle donne .

D’ailleurs Thomas Cook a indiqué qu’ « il se félicite que le Foreign Office ait pris la décision de rouvrir la Tunisie aux voyagistes et aux touristes britanniques. C’est un signal fort et positif  car la Tunisie est un pays qui avait pour tradition d’accueillir plusieurs milliers de vacanciers britanniques. Le même TO précise  que la reprogrammation de la destination tunisienne est déjà inscrite à l’ordre du jour du voyagiste britannique ».

Aux dernières nouvelles, on apprend que l’administration du tourisme et la profession ont déjà renforcé leurs contacts en vue de mettre en place une stratégie de relance du marché anglais.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here