Tunis : les marchands ambulants se soulèvent

marchands ambulants
photo d'archives

C’est un début de semaine agité qu’a connu ce matin le centre-ville de Tunis, les marchands ambulants et autres vendeurs à la sauvette s’étant révoltés de manière musclée à l’interdiction d’étaler leurs marchandises imposée par la police municipale, soutenue par les agents du district de la sûreté de Tunis.

Une marche de protestation en direction du siège du gouvernorat de Tunis a été observée en début de matinée. Puis la situation a dégénéré transformant la marche pacifique en affrontements entre les manifestants et les agents de l’ordre. Les premiers ont opté pour la confrontation en procédant à des jets de pierres en direction des forces de police présentes sur les sites interdits aux étals anarchiques, à savoir les rues El Jazira, Sidi Boumendil, Charles de Gaulle et les espaces jouxtant la place Barcelone et la Porte de France.

Les policiers qui ont riposté en lançant des gaz  lacrymogènes en direction des manifestant ont réussi à rétablir l’ordre.

Cependant, la tension règne encore et l’on ne sait pas si ces affrontements vont reprendre ou bien ces marchands de fortune vont se résigner à se soumettre à la loi et s’installer dans les sites spécialement aménagés pour qu’ils puissent exercer leurs activités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here