Tunisie : le feuilleton des fermetures des vannes se poursuit

pétrole - L'Economiste Maghrébin
photo crédits : fb أخبار دوز 24/24

Les activités  de la compagnie pétrolière autrichienne OMV à Gabès ont été suspendues , et ce, à cause d’un sit-in qui dure depuis le 6 mai. La porte-parole des sit-inneurs Rafik Hajji donne un éclairage sur la situation.

Joint par téléphone par leconomistemagghrebin.com, Rafik Hajji a indiqué que le sit-in trouve son origine dans la pollution causée par le Groupe chimique. «  Nous ne bénéficions pas du droit à un environnement sain. Nous avons l’impression que c’est le destin de Gabès de vivre dans la pollution  », proteste-t-il. Par ailleurs, il a indiqué que le sit-in se poursuit devant le site de production de la compagnie autrichienne.

La situation a culminé quand des produits toxiques ont fuité du Groupe chimique et ont atteint des enfants.  « Notre revendication est le droit à un environnement sain, d’une part,  et le droit à l’emploi, d’autre part. »

Il a indiqué que le rassemblement des sit-inneurs aujourd’hui devant le site de production a permis la suspension des activités de l’entreprise :   « Les travailleurs se sont joints à nous lors du sit-in et une réunion est prévue avec le gouverneur de Gabès »,  conclut-il.

Par ailleurs, d’autres sit-inneurs à Douz ( gouvernorat de Kébili)  ont procédé à la fermeture de cinq vannes : deux vannes dans la localité de Boulahbe, deux autres à Om Chiyah et une vanne à Argoub. S’ajoute à cela, la fermeture de deux filiales de la compagnie pétrolière Bronco.

A ce propos, le Conseil de sécurité nationale s’est réuni hier, sous la présidence du Président de la République, Béji Caïd Essebsi, et a décidé ce qui suit : par décret présidentiel, désormais les sites de production et les installations vitales du pays sont déclarés zones militaires interdites, sous la supervision et protection de l’Armée nationale. La liste de ces sites et installations placés sous la protection de l’Armée sera publiée incessamment. Outre le Sud, le Nord sera également concerné tel Sra Ouertane  dans la région du Kef, grand producteur de minerais. Avis aux sit-inneurs et autres protestataires.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here