Wifak Bank: vers la création d’un pôle financier

Wifack Bank - L'Economiste Maghrébin

«L’année 2016 a été marquée pour Wifak Bank par l’amélioration de la notation de Fitch Rating de BBB- à AA+», a annoncé le  président-directeur général de la banque Mohamed Mellousse lors de l’assemblée générale ordinaire (AGO) organisée aujourd’hui en présence de Mohamed Maher Mannai, représentant l’Islamic Corporation for the Development (ICD), partenaire stratégique détenant 30% du capital.

Revenant sur les résultats de l’exercice 2016, le responsable a fait savoir que la banque a vu son encours des ressources mobilisées en repli de 61,1 millions de dinars pour se situer à  271,3 millions de dinars, et ce, en raison de la forte baisse des emprunts et ressources spéciales imposée par la transformation en Banque Islamique.

Dans ce sens, la banque a fait sa part pour se conformer aux recommandations de son comité charaïque, en réclamant auprès de ses créanciers une reconversion de ses emprunts en contrats « Mouraba7a ».

Ainsi, les décaissements au titre de financement « Ijara » ont baissé de 42,5% pour s’élever à 70,8 millions de dinars.  Idem pour ses  revenus nets qui ont plié de 3,8%  atteignant 23,7 millions de dinars.

Quant à l’encours des financements bruts, il a également atteint une régression de 12,9%  pour afficher 227,6 millions de dinars.

Toutefois, la banque a enregistré un PNB de 16,6 millions de dinars, soit en hausse de 33,8%. Bien que les charges d’exploitation bancaire aient baissé de 13,5 à 8,2 millions de dinars.

S’agissant du résultat d’exploitation, Wifak Bank a affiché un accroissement de  29,2% pour se situer à  6,2  millions de dinars. Et le résultat net a été estimé à 5,133 millions de dinars, en quasi-stagnation par rapport à 2015 (5,139 millions  de dinars).

Les dotations aux Provisions et résultat des corrections de valeurs sur créances ont augmenté de 66,6% pour s’établir à 4 millions de dinars à fin 2016.

Perspectives 2021

Concernant les perspectives de Wifak  Bank, Mohamed Mellousse a précisé que 9 nouvelles agences ouvriront leurs portes d’ici fin juillet 2017, espérant poursuivre les ouvertures pour atteindre 30 agences à la fin de la même année.

En outre, la banque envisage, à partir de 2018, l’ouverture de 16 agences annuellement pour atteindre 98 agences sur cinq ans.

Les années 2017 et 2018 seront, ainsi, marquées par des niveaux d’investissements élevés. Et à partir de 2019, la banque compte accélérer son rythme de croissance des bénéfices pour s’élever à 15 millions de dinars à l’horizon 2021, avec la possibilité de distribution de dividendes.

Au final, le responsable a annoncé l’intention de créer un pôle financier pour diversifier l’activité de la banque. S’ajoute à cela son expansion en Afrique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here