UGTT : un emploi décent pour tous les travailleurs

dignité

Actuellement se tient  une séance de travail  de la commission 5+5 sur le sujet de l’emploi décent et la régularisation de la situation des travailleurs de chantier.

Pour la centrale syndicale, le principe est de garantir un emploi décent et stable aux travailleurs des chantiers. C’est ce que Sami Tahri, porte-parole de l’UGTT, a déclaré en marge de la séance de travail à la présidence du gouvernement.  Dans le même contexte, il a fait savoir que des signes positifs portent à croire que le gouvernement est tout disposé à résoudre ce dossier.

Il est à noter que le salaire d’un ouvrier des chantiers varie entre 250 et 332 dinars, soit moins que le SMIG pour 40 heures de travail par semaine. Notons que 5% des ouvriers des chantiers sont titulaires de diplômes universitaires.

Rappelons que les travailleurs des chantiers ne sont pas les seuls concernés par les formes d’emploi précaire, il existe aussi le mécanisme 16 un dispositif de création d’emplois précaires dont les bénéficiaires revendiquent la régularisation de leur situation et leur titularisation. La situation de 21 387 personnes travaillant dans le cadre du régime du mécanisme 16 sera vraisemblablement régularisée sur une période de cinq ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here