Consommons bio, une véritable tendance!

agriculture

La consommation de produits bio  est en croissance. Elle n’a jamais été aussi élevée en Tunisie depuis les deux dernières années. Préserver notre  environnement, manger sain c’est la nouvelle tendance.  C’est dans ce contexte que la coopérative de consommation « Tunisie Coop », en collaboration avec la Direction Générale de l’Agriculture Biologique, organise, du 5 au 16 mai 2017 au parc Bir Belhassen  de l’Ariana, la première quinzaine de vente directe des produits agricoles et agro-alimentaires issues de l’agriculture biologique, durable et des petits exploitants agricoles et des femmes rurales.  Il s’agit d’une rencontre pour connaître aussi les produits agro-alimentaires labellisés.

Cette kermesse bio, qui attirera les foules pendant douze jours, se propose d’encourager la consommation responsable et de valoriser le métier de producteur agricole. Quant au consommateur, ce sera pour lui l’occasion de renouer avec les vieilles traditions,  de revenir à la consommation des produits biologiques.

En effet, les produits biologiques ont  littéralement envahi notre espace public depuis quelque temps. Ce n’est plus une mode ou tendance, mais c’est un mode de vie de plus en plus raisonné.

En effet, la production biologique allie les meilleures pratiques environnementales, tout en préservant les ressources naturelles  que notre écosystème offre généreusement.

Notons également que  la Tunisie est le 2ème pays africain exportateur de produits biologiques tunisiens (80%  des produits biologiques sont exportés) et 10ème producteur mondial de tomates.

2 Commentaires

  1. L’Etat ne fait rien pour promouvoir l’agriculture bio. Il faut une intervention massive des autorités pour que le bio devienne la règle. Un milliard de dinars serait nécessaire afin d’impulser le bio !

  2. Rien n’est fait pour encourager le développement de la filière. Absolument RIEN. Alors qu’il suffit de très peu: labels reconnus et contrôlés par l’État, soutien adaptés aux producteurs, formation des travailleurs agricoles, facilité l’accès au supermarché (qui a vu un rayon bio dans n’importe quel supermarché?) soutien à l’exportation etc. Pourtant c’est une filière pleine d’avenir.

    Mais c’est tellement plus facile de ne rien faire. Alors ne faisons rien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here