L’avenir dépendra de l’usage et de la maîtrise des technologies numériques

Dans le cadre du Forum de l’Economiste Maghrébin, Moez Chakchouk, PDG de la Poste Tunisienne, a précisé, dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com, que la Poste Tunisienne a toujours été un acteur très important dans le domaine de la finance digitale.

Elle a été la première à introduire le paiement électronique  (Mobile Payment)  et la blockchain (une base de données sécurisée qui contient tous les échanges effectués par ses utilisateurs) en Tunisie, en Afrique ainsi que dans le monde arabe.

Au niveau de la Poste Tunisienne, on sait très bien que l’avenir dépendra de l’usage et la maîtrise des technologies numériques. Et quand  on dit technologies, on dit internet en utilisant les technologies de transfert d’argent,  de paiement électronique, la signature des contrats de partenariat à distance, de faire du e-commerce…

Pour cette raison, M. Chakchouk a affirmé qu’il  y aura dans l’avenir d’autres  réalisations importantes qui vont permettre aux citoyens tunisiens d’accéder aux services numériques au lieu de se déplacer dans un bureau de poste pour avoir des services administratifs.

Il a fait savoir que l’application digitale fonctionne, aujourd’hui, et ce n’est qu’un exemple de ce qui peut être réalisé au niveau de la Poste Tunisienne.

«Nous sommes convaincus que d’ici 2 ou 3 ans, notre objectif est le pilier numérique, qui s’inscrit dans le cadre de notre stratégie basée sur 3 piliers de par le numérique, à savoir financier, postal et logistique» a-t-il estimé en ajoutant qu’il souhaite que le pilier numérique enregistre au moins des revenus de l’ordre de 25% contre 10% actuellement.

«Nous avons encore de la marge, mais heureusement que la croissance enregistrée dans les activités numériques est à ce jour significative», conclut –il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here