La hausse des importations aggrave le déficit commercial

déficit commercial

Selon les récents chiffres publiés par l’Institut national de la statistique (INS), durant le premier trimestre 2017, les importations ont remarquablement augmenté de 20.3%, à la suite de la hausse enregistrée au niveau des importations du secteur de l’énergie de 59.9%, sous l’effet de la hausse de nos achats en pétrole brut (242.5 MD contre 150.5Md) en produits raffinés (889,3 MD contre 737.8 MD).

De même, le secteur des produits agricoles et alimentaires de base a augmenté de 31.1% du fait de la hausse de nos achats en blé tendre (139.5 MD contre 53.7 MD), les matières premières et demi produits de 17.8%, les biens d’équipements de 13.5%, les mines phosphates et dérivés de 16.5% et les biens de consommation de 11.7%. Les importations hors énergie ont augmenté de 16.3%.

A la suite de l’évolution des échanges entre les importations et les exportations (+7.4%), le solde commercial s’est aggravé pour s’établir à 3878.9 MD, contre 2466.3 MD durant la même période de 2016.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here