UBCI, partenaire officiel de Jazz à Carthage, présente l’exposition de Patrick Zachmann

Dans le cadre de sa stratégie de mécénat culturel, l’UBCI Groupe BNP Paribas est Partenaire Officiel du grand rendez-vous musical « Jazz à Carthage » pour sa 12ème édition. L’UBCI, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, confirme son statut de mécène engagé en faveur du jazz et sa volonté d’accompagner ce festival international. Du 31 mars au 9 Avril 2017, le festival réunit des musiciens de grand talent, venus d’ici et d’ailleurs, tels que PinkMartini (USA), Hindi Zahra (Maroc), Ben l’Oncle Soul (France), Sabry Mosbah (Tunisie)…

Aujourd’hui ancré dans la scène culturelle tunisienne, une annonce d’exposition  des œuvres du photographe français Patrick Zachmann a été présentée au public, lors d’une conférence de presse dans la soirée du jeudi 6 avril.

Notons qu’avec la participation de  Patrick Zachmann , l’UBCI avec le soutien de la Fondation BNP Parisbas renforce sa position au sein du Festival.

Depuis 1995, la Fondation BNP Paribas accompagne le parcours de musiciens de jazz et les aide à développer leurs projets par un soutien à l’enregistrement, à la promotion et à la diffusion de leurs concerts. Au-delà de cet appui, la Fondation BNP Paribas s’attache à les faire connaître et à élargir leur audience, en développant des échanges avec les réseaux de la banque en France et à l’étranger. C’est avec les musiciens tels Manuel Rocheman et Jacques Vidal que la Fondation a fait son entrée dans la plus savante des musiques improvisées. Riche de ces premiers compagnonnages, la Fondation a développé son action en apportant son appui au Moutin Réunion Quartet, au Paris Jazz Big Band, aux formations conduites par Murat Oztürk, Sylvain Beuf, Christophe Wallemme, Simon Goubert, Sophia Domancich, Jean-Pierre Como, Elisabeth Kontomanou, Tigran Hamasyan, Laurent Cugny, Stéphane Guillaume, Emmanuel Bex, Régis Huby, Baptiste Trotignon, Stéphane Huchard, Antoine Hervé, Ablaye Cissoko,Thomas Enhco, Louis Winsberg, Airelle Besson, Anne Paceo ou encore les Volunteered Slaves.

 La Fondation BNP Paribas est aussi engagée auprès d’autres festivals en Afrique aux côtés de ses filiales, comme par exemple « Saint-Louis Jazz » au Sénégal, « TanJazz » et « Jazzablanca » au Maroc et « Jazz à Ouaga » au Burkina-Faso.

Carthage vibre dans un monde de jazz

« La musique en général a pour vocation de rapprocher les gens, les peuples, les cultures, le  jazz plus que d’autres », souligne Pierre Beregovoy,  Directeur Général de l’UBCI BNP Paribas. Il a fait savoir que cette collection artistique s’est enrichie récemment par des œuvres d’artistes contemporains d’avenir très prometteurs.

 

Le responsable du mécénat culturel de la Fondation BNP Parisbas, Alexandre Carelle, a lui aussi ajouté que l’intérêt de cette exposition est de faire connaître ces artistes aux portraits uniques,  en concluant :  » Le jazz  est un signe de démocratie et de liberté ». 

Il s’agit de la 12ème édition du Festival international de jazz qui se tient  du 31 mars au 9 avril.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here