FTH – Livre blanc : le sauveteur du secteur touristique?

FTH

C’est en concertation entre la Fédération tunisienne de l’hôtellerie et l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Établissements Financiers (A.P.T.B.E.F ), que le livre blanc sur le financement du secteur touristique a été conçu. Il se veut une démarche pour résoudre le problème de l’endettement du secteur touristique. Zoom sur le livre blanc.

Le président de la FTH, Khaled Fakhfakh, a déclaré, lors de la conférence de presse tenue à l’occasion, que le livre blanc constitue un rapport gagnant-gagnant entre les banques et les hôtels. En adoptant cette démarche, les hôtels pourraient relancer leurs activités pour pouvoir honorer leurs dettes auprès des banques qui ont besoin de recouvrer leurs créances.

Samir Saied, directeur général de la Société tunisienne de banque (STB) et membre de l’APTBEF, a indiqué lors de son intervention sur  l’endettement du secteur touristique que les créances classées sont concentrées sur les secteurs industriel (27%) et touristique (20%). Dans cette logique, il a indiqué qu’il s’agit d’un montant considérable en comparaison d’autres pays comme la France dont les plus forts taux de créances classées sont également l’hôtellerie et la  restauration : 12,5% et l’industrie 7,4%. Par contre, l’Espagne, le Maroc et la Turquie offrent un financement sur 20 et 25 ans.

Cependant, il ne s’agit pas de la première tentative pour le sauvetage du secteur hôtelier. Les précédentes tentatives s’étaient soldées par un échec parce qu’elles n’ont pas fait l’objet d’un  consensus entre les différents intervenants dans le domaine. Khaled Fakhfakh est revenu sur les raisons de l’échec de la dernière tentative : elle n’était pas portée par la FTH, le projet avait un caractère obligatoire, ne donnait pas un droit de préemption aux hôteliers et ne prenait pas en considération les impératifs purement financiers.

En quoi consiste l’approche adoptée par le livre Blanc sur la restructuration du secteur ?  

La démarche du livre blanc se fonde sur la viabilité de l’hôtel en difficulté évaluée à partir des critères suivants : la qualité de l’actif, les perspectives futures de rentabilité de l’hôtel en difficulté, l’entité de la dette, l’emplacement et le profil du gestionnaire. Ci-après un schéma explicatif du fonctionnement de la méthode de sauvetage.

livre-blanc-tourisme-fth

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here