Hommage à Chokri Belaïd: “On ne t’oubliera jamais”

Quatre ans déjà, jour pour jour, depuis l’assassinat du martyr Chokri Belaïd. Quatre ans et les commanditaires de ce lâche assassinat ne sont pas encore connus. En cette matinée du lundi 6 février, la famille de Chokri, ses amis, ceux qui l’ont côtoyé de loin ou de près étaient au rendez-vous pour dire “ on ne t’a jamais oublié, tu demeures à jamais gravé dans nos mémoires et dans nos cœurs”, tel est le message des présents.

Besma Khalfaoui, la veuve de Chokri Belaïd, s’est exprimée pour déplorer que l’enquête avance timidement. Seule note positive : ” Aujourd’hui le parquet nous donne raison concernant le travail bâclé du juge d’instruction. Mais c’est encore frustrant  parce que nous faisons du surplace”.

De son côté, Hamma Hammami, porte-parole du Front populaire, fidèle au rendez-vous,  nous confie: “Nous sommes présents ici pour sa mémoire  et pour  dire que la lutte doit continuer pour réaliser les objectifs pour lesquels il a consacré toute sa vie. Mais nous sommes présents ici  également pour que la vérité soit dévoilée, même si l’alliance des deux partis au pouvoir veut à tout prix cacher la  vérité, mais tôt ou tard, cela finira par éclater et nous connaîtrons enfin qui sont les vrais commanditaires”.

Radhia Nasraoui, avocate déclare : ” Je trouve qu’ il n’y a pas assez de volonté politique encore moins d’ engagements pour savoir qui a planifié l’assassinat de Chokri Belaïd”.

Présent aussi, Mohamed Jemour,  secrétaire général adjoint du parti des Patriotes démocrates unifié (PPDU), a exprimé son amertume: “Nous sommes présents pour réitérer notre détermination à connaître la vérité. Vous savez, Chokri n’était pas  seulement un leader du parti, mais un visionnaire, un leader pour les Tunisiens. D’ailleurs, ce que nous vivons aujourd’hui, il l’a prédit et l’a averti à maintes reprises”, a-t-il souligné. 

Et d’indiquer: “En ce jour, des milliers de Tunisiens  et du monde arabe sont descendus dans la rue pour exprimer leur colère. Quant au jour de son enterrement, ils sont venus pour dire nous ne t’oublierons jamais. Chokri était aussi un des fervents défenseurs de la dignité arabe et de la cause palestinienne en particulier. C’était un homme de grande culture, il était l’ami des artistes. Et nous restons plus que jamais déterminés à clamer la vérité sur son assassinat”.

Mongi Rahoui, député du Front populaire, a rappelé les causes pour lesquelles Chokri s’est toujours battu : son indéfectible engagement pour la cause des opprimés, pour ceux qui ont été marginalisés. Il conclut: ” Nous ne t’oublierons jamais”.

Toujours est-il que le mystère sur son assassinat plane encore. Quatre ans se sont écoulés, sans que les assassins ne soient jugés, quatre ans encore sans avoir connaissance qui sont les vrais commanditaires ceux qui ont financé et planifié. Quand la vérité sera-t-elle dévoilée ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here