Bonnes nouvelles pour les femmes syndicalistes

UGTT

L’article 10 du règlement interne de l’UGTT a été adopté, annonce Belgacem Ayari, porte-parole de l’UGTT, lors d’une conférence de presse tenue hier, 24 janvier,  dans la soirée.

Le porte-parole du congrès a fait savoir que le nombre des mandats restera inchangé :  deux mandats pour le secrétaire général de l’UGTT et les membres du bureau exécutif.  De même, il a indiqué qu’il a été convenu que le nombre des retraités au sein du bureau exécutif  de l’UGTT ne doit  pas dépasser les quatre personnes. Le nombre du bureau exécutif a été revu à la hausse de 13 à 15 personnes.

Deux postes seront affectés au secteur privé : celui de secrétaire  général  adjoint chargé des prestataires de services et un secrétaire général adjoint chargé des ouvriers (secteur privé). Cet amendement  a été adopté vu les spécificités du secteur privé et le grand nombre de professions.

Pour ce qui est de la représentativité de la femme, la centrale ouvrière a décidé qu’au prochain congrès, soit dans cinq ans,   deux femmes seraient affectées au niveau sectoriel et deux femmes au niveau régional. Il a précisé que le règlement interne va définir les détails de cette représentativité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here