Congrès-UGTT : neuf syndicalistes retirent leur candidature

Le porte-parole du 23ème congrès de l’UGTT, Belgacem Ayari, a  affirmé que neuf  candidats ont retiré leur candidature aux élections du bureau exécutif national de l’UGTT qui se tiendront aujourd’hui, 25 janvier, dans la soirée à Gammarth.

Suite à ce retrait,  30 candidats restent  dans la course pour les  13 postes à pourvoir dans le nouveau bureau exécutif national de l’UGTT.  La commission du tri avait reçu au début 40 candidatures. Une seule a été écartée parce qu’elle ne remplit pas les critères de participation, d’après la même source.

Les candidats qui ont retiré leur candidature sont : Fadhila Melliti, Hsan Issaoui, Abdallah Ghamoudi, Taïeb Bou Aicha, Jobran Bouraoui, Jamila Missaoui, Othman Jalouli, Miraoui Sguhaier.

Il est à rappeler que les deux concurrents principaux sont  Kacem Affia, secrétaire général adjoint de l’UGTT chargé des relations internationales et Nourddine Taboubi, secrétaire général adjoint, chargé du règlement interne de l’UGTT.

La liste de Nourddine Taboubi est composée  d’un certain nombre de membres du bureau exécutif actuel et une seule femme : Sami Tahri, Bouali Mbarki, Slah Salmi,Naïma Hammami, Hfaïd Hfaïd, Samir Cheffi, Anouer Ben Gaddour, Mohamed Mselmi, Mohamed Ali Boughdiri, Abedelkrim Jrad, Monem Ben Aâmira, Kamel Ben Sâad et Nourddine Taboubi.

En ce qui concerne la liste définitive présidée par Kacem Affia, elle se distingue par la présence de Mohamed Ali Mastouri, secrétaire général adjoint du syndicat général de l’enseignement primaire et Lassaâd Yakoubi secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire, Mohamed Mongi Ben Mbarek, Wassila Ayachi, Faouzi Chibani, Slim Ghriss, Abdallah Ichi, Abbas Hanachi, et Kacem Affia qui préside la liste.

Par ailleurs, les congressistes ont validé les quatre motions du congrès. Leurs interventions ont porté, entre autres, sur  la révision du Code du travail,  la redistribution de la carte sanitaire dans une optique de discrimination positive  et l’amélioration des conditions de travail dans le secteur privé, les orientations de la centrale syndicale  ainsi que son rôle à jouer sur la scène nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here