Stress au travail : un facteur de risque de cancer chez l’homme?

Tunisiens

« Mon boulot va me tuer », « Je n’en peux plus de ce travail »…  qui n’a jamais entendu quelqu’un se plaindre en pointant du doigt son emploi qu’il désigne comme contraignant et stressant ? Nombreux sont les effets néfastes du stress au travail sur la santé, mais jamais auparavant une étude n’a mis en évidence le lien entre le stress au travail et la survenue de cancer chez l’homme.

Selon une étude réalisée par des chercheurs l’Université de Montréal et de l’INRS ( Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité au travail, Québec)  et  publiée dans la revue  « Preventive Medecine », un emploi trop stressant pourrait être la cause dans la survenue de cinq types de cancers, à savoir  le cancer du poumon, du côlon, du rectum, de l’estomac et du lymphome non hodgkinien.

L’étude a cherché à déterminer s’il existe un lien significatif entre certains types d’emplois et la survenue de cancer. Onze types de cancers ont été étudiés sur  une période assez longue, dont cinq ont été  diagnostiqués comme étant dus au stress dans le cadre du travail.

L’étude a également montré que la durée était déterminante :  ainsi la survenue de cancer était observée chez les hommes qui avaient cumulé de 15 à 30 ans voire plus de 30 ans de stress au travail. Pour une durée de moins de 15 ans ce lien de cause à effet n’a pas été détecté.

Le stress perçu a été attribué à plusieurs facteurs : la forte demande et la pression du temps, les problèmes financiers, l’insécurité de l’emploi et les conditions de travail difficiles voire dangereuses,  les conflits interpersonnels et le tempérament anxieux du sujet. De même certains employés sont particulièrement exposés, tels les pompiers, les ingénieurs industriels et dans le secteur aérospatiale, les contremaîtres mécaniciens et réparateurs de véhicules automobiles et de matériel ferroviaire.

Selon les auteurs de l’étude : « Une des réserves majeures des études antérieures sur le cancer est qu’aucune n’a mesuré le stress lié au travail pendant toute l’histoire professionnelle, empêchant d’évaluer l’incidence de la durée de l’exposition au stress au travail sur le développement du cancer. Notre étude montre l’importance de mesurer le stress à différents moments de la carrière ».

Tenir compte du stress dans le milieu du travail sous-entend de mettre en place un plan d’action large et sur le long terme, pour enfin envisager de percevoir le travail autrement qu’une source de contraintes. En prendrons-nous conscience ? Il s’agit d’une question qui reste en suspens, en attente d’une réponse.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here