Le procès de l’affaire Mohamed Brahmi reporté sine die

Mohamed Brahmi
© mosaiquefm.net

Bien que l’enquête  sur l’assassinat de Mohamed Brahmi ait été lancée depuis plus de  trois ans , l’on se demande qu’en est-il du procès?  Allons-nous enfin connaître la vérité ? C’est ce que tout le monde souhaite.  

Aujourd’hui, première audience au Tribunal de première instance de Tunis avec les présumés accusés qui s’est soldée par un renvoi à une date non précisée.

Parmi les personnalités politiques présentes lors du procès, Hamma Hammami, porte-parole du Front populaire, Samir Cheffi, de l’UGTT , et quelques représentants de la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l’Homme.

L’affaire Belaïd -Brahmi est l’affaire de tous, a déclaré  Hamma Hammami à l’issue de l’audience. Il a également ajouté: « La coalition au pouvoir n’a aucun intérêt à découvrir les auteurs de l’assassinat des deux martyrs et leurs mandants ».

Même constat pour Adnene Brahmi, le fils du martyr, qui lui aussi a fait remarquer l’absence de volonté politique pour connaître la vérité.

Cela dit, en regroupant le puzzle des deux affaires, il y a  manifestement des défaillances qui ont déjà été portées à l’attention de l’opinion publique,  telle la disparition des armes qui ont été utilisées, a indiqué Mohamed Jmour, secrétaire général adjoint du parti des Patriotes démocrates unifié (PPDU), dans une récente déclaration.

Il a ajouté: « Ce sont des pièces à conviction de première importance qu’on a fait disparaître », tout en poursuivant: « La Garde nationale ne dispose même pas de copie du PV de ces pièces à conviction.  C’est un crime dans le crime  pour faire obstacle à la vérité », conclut-il. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here