Signature des conventions de partenariat entre trois écoles tunisiennes et Total Tunisie

« Placée sous le signe du futur, la signature de ces trois conventions vise le rajeunissement de nos compétences parce qu’on a besoin de meilleurs profils », a affirmé Mattehieu Langeron, directeur général de Total Tunisie, tout en rappelant l’expérience de Radès Training center qui a eu un grand succès et où plus de 400 stagiaires de différents pays ont pu effectuer leurs stages.

Ainsi, dans le cadre de sa stratégie RSE et notamment en matière d’éducation, d’enseignement et de la formation professionnelle, Total Tunisie a signé aujourd’hui une convention de partenariat avec trois grandes écoles tunisiennes,  à savoir l’Ecole des Ingénieurs de Tunis (ENIT), l’Ecole des Ingénieurs de Bizerte (ENIB) et l’Institut national des sciences appliquées et technologies (INSAT).

Se rapprocher des écoles et institutions du supérieur permet d’établir une relation de partenariat Universités / Entreprises dans  le but de réduire la disparité qui perdure entre le milieu de l’entreprise et celui de l’université. Il s’agit donc de participer concrètement à la vie des étudiants et de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes diplômés, avec des perspectives d’embauche pour certains.  «  Nous croyons fort à nos étudiants », s’est félicitée Mme Mounira Bouzouita directeur des ressources humaines de Total Tunisie.

Convention EEI 1

A travers des stages, des cours ou encore l’octroi de bourses d’études, ce partenariat de trois ans vise aussi à offrir aux élèves ingénieurs tunisiens le savoir-faire de Total et d’accroître leurs chances de succès sur le marché du travail. C’est dans ce cadre aussi que 36 étudiants de l’INSAT ont effectué leurs stages à Total Tunisie.

«  Nos ingénieurs sont aujourd’hui opérationnels sur les cinq continents. Avec ses 200 ans d’existence, l’INSAT a délivré  6500 diplômes d’ingénieurs et 350 diplômes de docteurs répartis respectivement sur six  et quatre spécialités. Cette convention nous permettra de nous ouvrir davantage sur notre environnement, notamment le monde des entreprises. La convention d’aujourd’hui s’inscrit parfaitement dans la concrétisation de nos objectifs pour nouer des partenariats industriels », a souligné Fawzi Ben Ammar, représentant de l’INSAT.

Sadok Gallouz (à gauche)

Sadok Gallouz, représentant de l’ENIB,  a, pour sa part, souligné l’importance de cette convention pour l’amélioration de la qualité des diplômes délivrés par son école récemment créée dans le cadre d’un projet de coopération tuniso-française.

Hatem Zengri de l’ENIT, une grande école tunisienne créée depuis 1968, a, par la même occasion affirmé que le renouvellement de la signature de cette convention permettra à l’ENIT d’aller plus loin et viser plus haut.  L’ENIT offre neuf spécialités et compte 12 laboratoires de recherches appliquées.

C’est d’ailleurs dans cette même optique que le « Young Graduate Program » avait été lancé par le groupe Total en 2014. Il propose aux jeunes diplômés un parcours professionnalisant de 18 mois, à la sortie de l’université. Signe fort et visible de l’engagement de Total en Tunisie, l’ambition du programme est d’offrir aux jeunes une opportunité de découvrir le monde du travail avec une expérience opérationnelle et une ouverture internationale.

De même, le concept « Total Professeurs Associatifs » (TPA) encourage les collaborateurs du groupe Total ayant une expérience dans le génie industriel et des compétences dans l’enseignement, à se porter volontaires pour enseigner dans les facultés partenaires et transmettre leur savoir-faire aux étudiants, à titre  gracieux. Total Tunisie a fait bénéficier deux écoles tunisiennes de ce programme. Notons qu’à cejour, un seul professeur tunisien a été nommé professeur TPA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here