Dans l’UE, une personne sur dix ne peut s’offrir un verre avec des amis

Selon des chiffres publiés par l’Eurostat, quelque 13 % de la population de l’Union européenne, âgée d’au moins 16 ans, déclaraient en 2014 ne pas avoir les moyens de sortir chaque mois avec des amis ou des membres de la famille pour un verre ou un repas par manque de moyens financiers, et 17,8% ne pas pouvoir se permettre de participer à une activité de loisir.

Les personnes en âge de travailler (âgées de 25 à 64 ans) étaient légèrement plus touchées. Les pourcentages dans ce groupe d’âge s’établissaient à respectivement 13,9% et 19,6%, contre 11,0% et 16,3% pour les jeunes (âgés de 16 à 24 ans), et 11,2% et 13,5% pour les personnes âgées (65 ans ou plus).

Environ un tiers de la population en Hongrie (36,5%), en Roumanie (35,7%) et en Bulgarie (30,0%) déclarait ne pas avoir les moyens de se retrouver avec des amis ou des membres de la famille pour un verre ou un repas, et ce, au moins une fois par mois.

Des pourcentages élevés étaient également observés en Grèce (20,7%), à Malte (19,2%), en Irlande (18,4%) et en Lituanie (17,4%). Les personnes âgées en Roumanie sont particulièrement touchées: chez les plus de 65 ans, cette proportion atteignait 43,0%.  En Hongrie, c’est chez les plus jeunes que la part est la plus forte (40,0%).

A l’autre extrémité de l’échelle, la proportion était inférieure à 1% quel que soit le groupe d’âge en Suède. Moins de 5% de la population estimait également ne pas avoir les moyens de se retrouver avec des amis ou des membres de la famille pour prendre un verre ou un repas au moins une fois par mois en Finlande (1,5%), au Danemark (3,2%), aux Pays-Bas (3,3%), en République tchèque (3,4%) ainsi qu’au Luxembourg (4,1%).

Parmi les États membres en 2014, plus de la moitié (56,1%) de la population en Roumanie n’avait pas les moyens financiers de participer régulièrement à des activités de loisir. Suivaient la Bulgarie (37,5%), la Lituanie (35,2%) et la Hongrie (32,4%).

A l’inverse, moins de 5% de la population se trouvaient dans l’incapacité de participer régulièrement à une activité de loisir en Finlande (3,2%), au Luxembourg (4,0%) et en Suède (4,2%).

Dans la plupart des Etats membres, la population en âge de travailler est plus particulièrement affectée. Les seules exceptions sont le Danemark, l’Irlande et le Royaume-Uni, où la proportion est légèrement plus élevée parmi les jeunes, ainsi que l’Estonie, la Roumanie et la Lettonie, où les personnes âgées étaient davantage touchées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here