Béji Caïd Essebsi : «La grève générale n’aura pas lieu»

mobilisation syndicale L'Economiste Maghrébin
Place Mohamed Ali

Dans une interview accordée à la chaine privée El Hiwar Ettounisi, dans la soirée du 22 novembre, le Président de la République Béji Caïd Essebsi a estimé que l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) ne va pas recourir à la grève générale. 
Le Président de la République s’est dit confiant  que le gouvernement et l’UGTT parviendront à une solution concernant les augmentations salariales.

Il a toutefois averti que dans le cas où la crise persisterait, tout le monde sera perdant, à savoir  l’UGTT, le gouvernement et  la Tunisie.  Sur un ton confiant, le Président de la République a estimé qu’un compromis est possible entre l’UGTT et le gouvernement concernant le différend sur le gel des augmentations salariales.

Rappelant le rôle de la centrale syndicale, il a indiqué qu’il a rappelé l’UGTT  dans le cadre de l’accord de Carthage car « rien ne peut se faire sans cela ».

Répondant à une question relative à la loi de Finances 2017, le Président de la République n’a pas émis de réserves : « Vu le contexte actuel, les nouvelles dispositions figurant dans la LF 2017, notamment celles relatives à l’augmentation de 7,5% de la TVA et le gel des augmentations salariales ne sont  qu’un moindre mal», dit-il avant de reconnaître que l’élaboration du projet de loi de Finances 2017 aurait nécessité davantage de concertations « mais étant donné que l’Assemblée des représentants du peuple a des délais constitutionnels à respecter, il n’a pas été possible de faire autrement« .  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here