L’Université Virtuelle de Tunis: 15 ans d’amélioration et d’innovation

Dans moins de deux mois, l’Université Virtuelle de Tunis (UVT) fêtera le 15ème anniversaire de sa création. Ayant vu le jour en janvier 2002, l’UVT s’est toujours voulue être une université leader et à projets pilotes, ce qui a donné lieu à une institution innovante et de référence au niveau international.

Première et unique université d’enseignement et de formation hybride via Internet, l’UVT a une double mission, pédagogique et technique. En effet, l’UVT offre et assure une formation non présentielle intégrée destinée aux étudiants de l’ensemble des universités tunisiennes, une formation non présentielle intégrale diplômante ou certifiante ciblant un public intéressé par la formation continue et l’apprentissage tout au long de la vie, comme elle produit le contenu pédagogique numérique et innové, et veille sur la formation des professeurs, des formateurs, des techniciens et des gestionnaires.

Par ailleurs et sur le plan technique, l’UVT offre tout d’abord l’hébergement du contenu pédagogique numérique nécessaire pour l’enseignement non présentiel ; mais se donne aussi d’autres missions techniques. Ainsi, l’équipe de l’UVT dirige et gère les plateformes et les applications de formation non présentielle ; veille sur le bon fonctionnement du système de sécurité informatique, supervise le travail des centres d’enseignement à distance et des centres de visioconférences ainsi que des laboratoires de production numérique installés dans toutes les universités et fournit des services dans le domaine de la formation non présentielle.

Une institution soucieuse de la qualité de sa gestion 

Depuis sa création et conformément à ses spécificités en comparaison des autres universités, l’UVT s’est choisi un positionnement basé sur l’innovation. L’université s’est aussi fixé comme objectif d’appliquer les exigences des normes de management qualité et a toujours cherché à consolider et améliorer la qualité de sa gestion en interne. Ainsi et profitant de la possibilité de financement dans le cadre du fonds compétitif « Programme d’appui à la Qualité (PAQ) », l’UVT s’est d’abord engagée dans des actions importantes pour l’amélioration de ses capacités de gestion.

Un diagnostic approfondi a pu alors être réalisé. L’UVT s’est dotée d’un projet de nouvel organigramme adapté, de fiches de fonctions, d’un manuel de procédures, d’un manuel de qualité…Elle a réalisé des actions d’évaluation des compétences de son personnel et de développement de ces compétences à travers des stages à l’étranger et des formations sur la gestion et l’autonomie de l’université, le management de la qualité… Les rigidités liées au statut d’établissement public à caractère administratif et à l’impératif de se conformer à des dispositions communes à l’ensemble des universités ont toutefois limité l’apport de certaines de ces réalisations. Force est de constater que le nouvel organigramme, conçu sur la base d’une étude et avec une approche participative depuis 2011, n’est toujours pas en vigueur.

En 2012, et pour mieux évaluer la situation alors atteinte et détecter de nouveaux axes d’amélioration, la matrice de positionnement de la gouvernance universitaire conçue pour les universités de la région MENA a servi d’outil de diagnostic d’avancement pour l’UVT. Cet outil articule les activités et le fonctionnement de l’institution autour des cinq dimensions de la gouvernance, dont les trois avérées de plus faibles scores pour l’UVT sont : « Autonomie », « Responsabilisation » et « Participation » (voir figure 1).

Figure 1 : Gouvernance Universitaire: Scores de l’Auto-évaluation

Projet pilote d’obtention du statut EPST

Pour remédier à ses insuffisances détectées, l’UVT s’est lancée en septembre 2014 dans un projet pilote de transformation de son statut en Etablissement public à caractère scientifique et technologique (EPST). Ce statut permet à l’université de bénéficier d’une autonomie financière (comptabilité commerciale, procédures de passation des marchés plus souples, contrôle des dépenses à posteriori…).

C’est ce changement de statut qui va permettre à l’UVT d’évoluer vers une plus grande autonomie dans sa gestion lorsqu’elle deviendra régie à la fois par la loi relative à l’enseignement supérieur mais aussi par la législation commerciale s’appliquant aux établissements publics à caractère non administratif (EPNA). Ainsi, ce processus de changement de statut a bien été mis en œuvre et a donné l’output visé : Depuis le 1er janvier 2016, l’UVT est la seule université publique autonome en Tunisie par son nouveau statut d’ Établissement Public à caractère Scientifique et Technologique (EPST).

Se voulant toujours en perpétuel progrès et en pérenne amélioration, l’Université Virtuelle de Tunis s’est livrée, en parallèle au processus de renforcement de son autonomie, à un exercice d’autoévaluation puis d’évaluation externe conformément aux bonnes pratiques internationales.

Projet pilote d’autoévaluation des universités

L’UVT s’est inscrite dans le programme d’auto-évaluation engagé par le bureau Maghreb de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). A cet effet, un comité interne a tout d’abord été constitué et a réalisé une évaluation interne de l’université sur la base d’outils sur mesure conçus pour l’UVT. Une étude préalable des référentiels d’agences européennes (notamment les agences espagnole ANECA et suisse AAQ) et de guides d’autoévaluation a été conduite avec l’accompagnement d’un expert international.

Le premier rapport d’autoévaluation de l’UVT a été donc produit au mois d’août 2015. Il comprend un plan d’amélioration proposé par le comité interne et précisant les actions permettant à l’UVT de passer réellement à une nouvelle phase de développement et de confirmation de son statut d’université innovante de référence qui se conforme aux standards de qualité les plus évolués. En novembre 2015, les experts internationaux mandatés par l’AUF ont donc publié le rapport externe d’évaluation de l’UVT, et ce, dans le cadre du projet pilote d’autoévaluation, dirigé et réalisé par le bureau Maghreb de l’AUF. Il a été conclu et suggéré que l’UVT devrait intégrer dans son plan stratégique et dans son projet d’établissement les recommandations développées dans son rapport d’autoévaluation et approuvées par les experts externes.

Il s’agit en effet de 20 actions prioritaires qui seront réalisées à raison de 4 actions avec une priorité donnée à quelques actions urgentes à réaliser en 2016/2017. Par ailleurs, toutes les autres actions devraient aussi apparaître dans le plan stratégique et le projet d’établissement pour que leur exécution soit en quelque sorte irrévocable et pour que les ressources nécessaires leur soient consacrées.

Les actions stratégiques et les réalisations l’UVT sont par ailleurs très importantes, et il est clair que l’équipe des enseignants de l’UVT y joue un rôle fondamental. De ce fait, et avec son nouveau statut, l’UVT aura la capacité de s’approprier ces actions importantes ainsi que les nouvelles recommandations, de les pérenniser et de s’ouvrir encore plus sur son environnement national et international. Pour ce faire, l’UVT a été aussi appelée, en conclusion du rapport d’évaluation externe, à mettre en œuvre sa nouvelle structure organisationnelle sur mesure, en prenant en considération l’ensemble des recommandations et suggestions du rapport d’autoévaluation.

Un plan stratégique 2016-2019 : « En quête de devenir une université innovante de référence à l’échelle nationale et internationale   

Forte des enseignements des divers diagnostics et de l’évaluation, l’UVT s’est lancée pendant plusieurs mois dans l’établissement de son premier plan de développement stratégique. Elle a d’abord été accompagnée par un expert international dans un travail de réflexion stratégique sur le devenir de l’université et de l’enseignement virtuel. Au niveau méthodologique, ce travail a été mené à travers la réalisation d’une étude documentaire, de focus-groups en présence des responsables et cadres de l’université, d’ateliers de prospective et de définition des scénarios d’évolution impliquant des acteurs internes mais aussi externes et des entretiens avec des parties prenantes.

Le plan stratégique 2016-2019 a pu ainsi être élaboré avec une approche participative. L’UVT est ainsi devenue la première université tunisienne à disposer d’un plan de développement quadriennal et à avoir une vision officiellement adoptée sur le long terme et une vision précise sur sa situation en 2020, au terme de l’exécution de son plan de développement stratégique 2016-2019. Ainsi, pour cette même période, et à la lumière des lignes directrices de son plan de développement quadriennal, l’UVT a commencé récemment l’élaboration de son projet d’établissement qui servira de base à l’établissement d’un contrat quadriennal de formation et de recherche qui devra être signé avec le ministère de tutelle.

Ces actions stratégiques innovantes et complémentaires ont été conçues et mises en œuvre à l’initiative de l’UVT dans le cadre d’un projet stratégique intégré pensé pour accélérer le développement de l’université et le passage de l’enseignement virtuel en Tunisie d’une phase de lancement à celle de la croissance (voir figure 2).

Le projet stratégique intégré à l’UVT est envisagé comme un projet mobilisateur et fédérateur. C’est une première étape pour introduire le changement par rapport à un type de management public inadapté à la spécificité de l’UVT et à son nouveau contexte. Ce projet est engagé comme un moyen pour introduire, lentement mais d’une manière profonde, une nouvelle culture au niveau des responsables et du personnel de l’université. Il est enfin un projet de renforcement des capacités puisqu’il est réalisé en veillant à l’appropriation des outils et démarches par les acteurs internes à l’université et à l’accompagnement de leur apprentissage de manière à ce qu’ils puissent mener ces activités petit à petit d’une manière spontanée, efficace et surtout autonome.

Grâce à ce projet, l’UVT est entrée dans une nouvelle étape qui devrait favoriser plus de performance et un développement plus rapide. La consolidation et la pérennisation des réalisations de l’UVT sont aujourd’hui tributaires de la promulgation des nouveaux décrets régissant l’organisation et le fonctionnement de l’UVT avec son nouveau statut d’EPST. Une année va bientôt s’écouler depuis la transformation du statut. Croisons les doigts pour que le dernier jalon important du projet stratégique intégré de l’UVT soit franchi avec succès de manière à montrer la voie aux autres universités et à donner raison à la jeune équipe qui s’est investie avec optimisme dans la réalisation de ce projet et au service d’une vision de leur université.

université virtuelle
Figure 2

2 Commentaires

  1. Après 15 ans d’existence, c’est la 1ere fois qu’on permet et planifie et demande à l’enseignant de enregistrer des séquences vidéos de son propre cours !!! avant, l’enseignant qui le désire on lui conseille d’utiliser un logiciel piraté pour capture d’écran… presque tous les cours mis à disposition sont sous forme de pdf, l’apprenant comptant sur lui même pour apprendre. de rares cours sont animés ou contiennent autre procédé que le pdf… évidemment conçus par simple forte motivation de l’enseignant jouant comme pion unique. trop de problèmes pour déposer les notes, bureaucratie plus rigide que l’enseignement présentiel pour la gestion des examens qui par définition devraient être à distance pour l’implication de quiconque qui veut étudier à l’UVT… ces constats datent de juin 2016 par quelqu’un qui y enseigne depuis 5 ans au moins. désolé mais cet article c’est de la langue de bois pure et dure.

    • Il est vrai que les enseignants rencontrent tous les jours des difficultés techniques et que l’administration, comme le matériel, ont bien souvent du mal à suivre. Mais la mise en place de nouveaux supports pédagogiques se fait progressivement et il sera demandé dorénavant à ces maillons que sont les enseignants et leur administration plus d’efforts au service des apprenants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here