W. Bouchamaoui : l’UTICA se dit prêt à un impôt exceptionnel

les hommes d'affaires ne sont pas les seuls responsables de ce qui se p asse dans les régions

Le bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) s’est dit prêt à réagir positivement à la proposition du Chef du gouvernement Youssef Chahed concernant la contribution exceptionnelle sur les revenus des entreprises pour 2017.

C’est ce qui a été annoncé dans un communiqué, signé par la présidente de l’UTICA, Mme Wided Bouchamaoui, rendu public hier, 11 octobre, par la centrale patronale. Le bureau exécutif a considéré que la décision émane de sa conviction que le pays se trouve confronté à un contexte et des difficultés financières et économiques graves.

Cependant, les détails de l’impôt devraient être discutés avec la présidence du gouvernement. « Les revenus provenant de la contribution exceptionnelle doivent être orientés vers le développement régional, la  relance de l’investissement et la création d’emplois », insiste le bureau exécutif.

Tout en indiquant sa prédisposition à entamer cette démarche, le bureau exécutif de l’UTICA a affirmé qu’il faut prendre en considération « la situation difficile d’un certain nombre de secteurs et de professions ».

Par ailleurs, le communiqué a évoqué la nécessité de la réforme du régime fiscal national. D’après le bureau exécutif, cela se ferait à travers l’élargissement de la base des contribuables, en ne se limitant pas uniquement au secteur formel. Dans le même contexte, le bureau exécutif a souligné l’importance de la lutte contre la contrebande et l’économie parallèle.

Le bureau exécutif de l’UTICA a appelé au lancement d’un certain nombre de grande réformes nécessaires, à l’instar du règlement du déficit des entreprises publiques.
« Le dépassement des difficultés structurelles ne se fait pas uniquement par les impôts additionnels sur les entreprises du secteur formel, chose qui réduit leur compétitivité et leur pouvoir d’investir, mais à travers la réhabilitation de la valeur du travail, la hausse de la productivité, la réalisation de la rentabilité, ce qui contribue à la création de la richesse et la croissance », lit-on dans le communiqué.

Notons que lors de sa première interview suite à sa nomination, le chef du gouvernement Youssef Chahed a proposé l’instauration d’une contribution exceptionnelle au profit du budget de l’Etat, laquelle serait appliquée sur les entreprises et personnes morales soumises à l’impôt sur les sociétés et les personnes physiques de nationalité tunisienne.

[raside number= »3″ tag= »Utica »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here