Bourse de Tunis : un premier semestre 2016 en dents de scie

Bourse Tunis L'Economiste Maghrébin

L’année 2016 a bien démarré du point de vue boursier avec un mois de janvier euphorique et un Tunindex qui a augmenté de 7,41% propulsé en partie par les ondes positives libérées par la publication des indicateurs d’activité au titre de l’année 2015 et qui étaient globalement positifs. Par la suite, l’évolution a été en dents de scie.

Le mois de février a connu un renversement de tendance avec un indice en repli de 2,36% sous le poids des prises de bénéfices mais aussi des craintes relatives à l’intervention de l’OTAN en Libye et ses éventuelles retombées sur la Tunisie. Au mois de mars, et malgré les événements de Ben Guerdane et les menaces terroristes, le moral des investisseurs était au beau fixe et le Tunindex a gagné 2,51% sur le mois.

Evolution mensuelle du Tunindex
Evolution mensuelle du Tunindex

Le mois d’avril a été, par contre, baissier malgré la densité des informations relatives aux publications des résultats de l’exercice 2015, des propositions de dividendes et les indicateurs d’activité au 1T2016 qui sont généralement au vert. Au mois de mai,  il y a eu correction et l’indice de la Bourse de Tunis a fini dans le vert en gagnant 2,46%. Le mois de juin, a été le plus baissier du semestre avec un Tunindex en repli de 3,62%.

Au fait, ce dernier mois du semestre a coïncidé avec le mois saint du Ramadan durant lequel il y a eu la dégringolade du dinar face à l’Euro et au dollar, une situation économique nationale assez critique et  la proposition de la Présidence de la République d’un gouvernement d’union nationale qui a achevé de déstabiliser la situation politique du pays déjà assez précaire.

Ainsi, la performance cumulée de l’indice sur les six premiers mois a été réduite à 4,91% un peu loin des 12,36% enregistré en 2015 à la même période.

Sur ces six mois, le Tunindex a été tiré vers le haut, principalement par les valeurs bancaires (BIAT, Attijari Bank, BT, BH,UIB) ,SAH et Eurocycles.

Un volume dopé par le marché des blocs

Le volume global sur la cote de la Bourse sur les six premiers mois a été de  14,7% en dessous de son niveau de l’année dernière sur la même période mais il a été surtout alimenté à hauteur de 24% par le marché des blocs.

La SFBT continue à dynamiser la cote puisque le titre a généré 12,11% du volume global même si près de 62% de ce volume a été via des transactions de blocs. Hors transactions de blocs, c’est UNIMED, le nouveau venu à la Bourse de Tunis qui a généré le volume de capitaux le plus important. Par la suite, ce sont Eurocycles et la BH qui ont été les plus échangés sur le marché des titres de capital suivis de Carthage Cement, SFBT et SAH.

Capitaux échangés sur la cote de la Bourse
Capitaux échangés sur la cote de la Bourse
meilleurs volumes d'échanges (en KDt)
meilleurs volumes d’échanges (en KDt)

Côté variations, SOTETEL chapeaute  le palmarès avec une hausse de près de 147% sur les 6 premiers mois de l’année sous l’effet de l’annonce d’un plan de restructuration de ses ressources humaines, un des facteurs qui grèvent sa rentabilité.

Eurocycles continue tranquillement son ascension avec un gain, sur le premier semestre, de plus de 81% et attise encore l’intérêt des investisseurs en accaparant également l’un des plus gros volumes. Le titre a été légèrement secoué suite à l’annonce du «Brexit» puisque la Grande Bretagne reste son principal pays d’exportation, mais la société a rassuré les investisseurs à travers un communiqué que cette sortie n’aura aucun impact sur sa performance. La société a confirmé encore une fois sa résilience en affichant une croissance de 25% au niveau des bénéfices de l’exercice 2015 et par conséquent, un accroissement de la rémunération de son capital à 1,4 DT/ action contre 1,048 DT l’année d’avant.

les cinq plus fortes variations
les cinq plus fortes variations

La société a procédé, également, à une augmentation de capital par incorporation des réserves, et attribution d’une action gratuite pour deux anciennes, portant jouissance au 1er janvier 2016. L’intérêt porté à Eurocycles reste aussi alimenté par une éventuelle ouverture du marché américain qui ferait passer la société à un nouveau palier de croissance.

Assurances SALIM a affiché une très belle progression de plus de 52% durant ces six premiers mois. L’intérêt sur la valeur a été principalement porté par la montée des Assurances Carte Vie dans le capital de SALIM en franchissant le seuil des 20% (20,73%) et en déclarant l’intention de continuer à acheter le titre.

Côté mobilisation de l’épargne, une seule introduction en Bourse a été enregistrée, à savoir UNIMED (25,2 MDT), deux opérations d’augmentation de capital : AMS ( 6MDT), SOPAT (15,6 MDT) qui ont été souscrites quasiment en totalité par l’actionnaire de référence et SOMOCER ( 14,6 MDT) mais par contre, les émissions obligataires étaient nombreuses sollicitant au moins 165 MDT.

Indicateurs d’activité au 31/03/2016

La période a été aussi marquée par la publication des indicateurs d’activité relatifs au premier trimestre 2016, qui font ressortir une tendance mitigée :

Dans le bancaire, le PNB a certes augmenté de 8,2% au 1T2016 par rapport au 1T2015 mais c’est surtout grâce aux revenus des portefeuilles investissement et titre commercial. Dans un contexte de ralentissement de l’activité d’intermédiation (+4,7% pour les dépôts et + 4,8% des crédits) la marge d’intérêt a, bien évidemment, baissé. Le leasing s’est mieux comporté avec une hausse de 16,6% des mises en force au 1T2016 et un Produit net de leasing en progression de 15,2%.

Dans l’assurance, les primes émises ont augmenté de 8,6% mais de l’autre côté il y a une nette hausse de la charge de sinistres (+16,6%). Pour les sociétés non financières, certains secteurs ont bien tiré leur épingle du jeu à l’instar des concessionnaires automobiles, le secteur de la grande consommation, sur la défensive par nature, et les cimentiers.

Globalement, les exportations ne se sont pas très bien comportées durant le 1T2016 mais certaines sociétés, qui disposent de moteur de croissance au-delà des frontières, à l’instar de SAH, OTH, Euro-cycles, SOTUVER, Carthage Cement et PGH ont pu consolider leurs positions.

(Cette analyse financière a été publiée  sur le bulletin n’°8 – 1er trimestre de MAC SA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here