Campagne de boycott des hôtels tunisiens : la FTH réagit

boycott - L'Economiste Maghrébin

En réaction à une campagne de boycott des hôtels tunisiens, Radouane Ben Salah, président de la Fédération tunisienne des hôteliers (FTH), affirme lors d’une conférence de presse que la campagne de boycott menée sur les différents réseaux sociaux a dérangé les hôteliers.

De même, il a indiqué que les prix présentés par la campagne sont exagérés (600 dinars la nuitée), car  la nuitée la plus chère actuellement coûte 250 dinars, selon ses propos.

Il a indiqué que le tourisme intérieur a réalisé cinq millions de nuitées en 2015 et qu’il est une ressource considérable pour le tourisme tunisien.

Des campagnes de contrôle sur les hôtels ont été lancées début juillet 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here