Le PIB devrait s’accroître de 4 % en moyenne entre 2016 et 2020

coronavirus économie tunisienne - L'econmiste Maghrébin

Mohsen Hassen, ministre du Commerce, préside actuellement la délégation tunisienne participante à la révision périodique des politiques commerciales par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et la réunion du troisième examen des politiques commerciales de la Tunisie, pour présenter les politiques commerciales de la Tunisie.

Mohsen Hassan a procédé à la présentation du panorama rétrospectif du contexte socio-économique de la Tunisie, des réformes entreprises par le gouvernement et de la politique commerciale de la Tunisie en faveur de la libéralisation du commerce, pour finir avec les perspectives et objectifs de l’économie tunisienne.

Le ministre du Commerce a rappelé que l’un des objectifs en matière de commerce international est de promouvoir et de renforcer la compétitivité des entreprises tunisiennes sur les marchés internationaux et d’abolir les obstacles au commerce.

« Nous continuons d’œuvrer dans la mesure du possible en faveur de l’ouverture des marchés et du renforcement du commerce. Pour pallier à la prédominance des secteurs et destinations traditionnels des exportations tunisiennes, la stratégie commerciale continue de se focaliser sur les objectifs de  diversification des exportations aussi bien par produit que par marché », a-t-il précisé.

Et d’ajouter que les efforts sont orientés vers des créneaux porteurs adaptés à la demande mondiale mouvante et de nouveaux marchés dynamiques présentant des potentialités d’exportations importantes. « L’investissement, y compris étranger, sera orienté vers les secteurs de l’économie à haute valeur ajoutée et à contenu technologique élevé susceptibles de créer des emplois, notamment pour les diplômés de l’enseignement supérieur », a affirmé Mohsen Hassen.

En termes des perspectives, le ministre a déclaré que la Tunisie compte entretenir des liens de plus en plus étroits avec les économies en croissance rapide de la région.

S’agissant du secteur des services, le ministre a indiqué qu’un programme de mise à niveau du secteur permettra l’amélioration de ses performances, notamment à l’export.

« Grâce aux prestations médicinales très compétitives, en comparaison avec la plupart des pays européens, des milliers de patients, issus essentiellement de l’Europe, de la Libye, de l’Algérie ainsi que d’autres pays africains, viennent profiter du rapport qualité-prix, des services de soins médicaux en Tunisie », explique Mohsen Hassan.

Il a, par ailleurs, saisie l’occasion pour évoquer les résultats préliminaires des réformes entreprises et les perspectives de l’économie tunisienne, grâce au « processus réformateur déclenché qui a pu asseoir la crédibilité de l’économie tunisienne et ouvrir la voie à une relance de l’investissement et de la croissance… laissant entrevoir des perspectives très positives pour l’économie tunisienne ».

Le  ministre du Commerce a, par la même occasion, estimé, d’après les prévisions, que le PIB réel devrait connaître une croissance annuelle de 4 % en moyenne entre 2016 et 2020 et que le taux de chômage devrait baisser à 11 % en 2020.

S’agissant de l’année 2016, les prévisions tablent sur une amélioration de l’activité économique avec un taux de croissance attendu de 2%. Cette performance se base sur le redressement progressif des différents secteurs et la reprise de la demande européenne.

Pour conclure son intervention, le ministre a souligné que l’économie tunisienne est entrée actuellement en phase de redressement et que le pays progresse actuellement à un rythme modéré, mais sûr, pour reprendre le chemin d’une croissance économique durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here