Ce que vont consommer les Tunisiens

Ramadan 2016 L'Economiste Maghrébin

Dans le cadre des préparatifs pour le mois de Ramadan et la saison estivale, le ministère du Commerce intervient au niveau de l’approvisionnement, de la maîtrise des prix et du renforcement du contrôle économique, a annoncé le ministre Mohsen Hassen, lors d’un point de presse organisé ce matin.

Mohsen Hassen L'Economiste MaghrébinAu volet de l’approvisionnement, il a précisé que pour les légumes, il a été programmé de produire 10 830 hectares de pommes de terre, 16 000 hectares de tomates, 7 900 hectares d’oignons et 4 200 hectares de légumes verts.

Pour les fruits, la production atteindra 400 000 tonnes de pastèques, 350 000 tonnes de melons et 140 000 tonnes de pêches.

S’agissant des volailles, il est prévu de produire 10 400 tonnes de poulets, 6 956 tonnes de dindes et 162 millions d’œufs. La production des viandes rouges sera de l’ordre de 11 000 tonnes.

En ce qui concerne le lait et ses dérivés, les prévisions de production du mois de juin prochain tablent autour de 48 millions de litres de lait.

Ainsi, Mohsen Hassen a indiqué qu’en général, la moyenne mensuelle de la production de l’huile végétale subventionnée est estimée à 13 300 tonnes. Pour satisfaire les besoins de consommation lors du mois saint, il a été programmé de produire une quantité supplémentaire de 8000 tonnes.

En matière de stockage, le ministre a précisé que jusqu’au 24 mai 2016, 64 millions de litres de lait ont été stockés, couvrant 91% des besoins de consommation; sachant qu’il a été programmé d’en stocker 70 millions de litres.

Durant la même période, 44,1 millions d’œufs ont été stockés, couvrant 88,2% des besoins, pour atteindre l’objectif de 50 millions d’œufs stockés.

Pour les volailles, 1 842 tonnes de poulets et 1 075 tonnes de dinde ont été stockés jusqu’au 24 mai courant, couvrant respectivement 92,1% et 71,6 % des besoins. Il est également programmé d’étendre le stock à 2000 tonnes de poulets et 1500 tonnes de dinde.

Toujours au niveau du stockage, M. Hassen a déclaré que l’opération de stockage des pommes de terre a démarré depuis mi-mai courant pour atteindre 40 000 tonnes.

Toutefois, les achats de l’huile végétale subventionnée vont atteindre, à fin juin 2016, 27 000 tonnes pour la couverture des besoins de consommation, couvrant  3,7 mois.

Maîtrise des prix et contrôle économique

Au volet de la maîtrise des prix, Mohsen Hassen a souligné que son département optera courant le mois saint, en collaboration avec toutes les parties concernées, pour la réduction des prix de certains produits. Cette réduction concernera les œufs avec -10% de la marge de bénéfice, les eaux minérales et boissons gazeuses (entre -5 et -10%), les conserves de tomates (entre -10 et -15%), le thon en conserve (entre -15 et -20%), l’huile végétale subventionnée (-15%),  les dérivés de lait (entre -7 et -10%), etc.

D’autre part, il est programmé d’implanter 17 points de vente du producteur au consommateur pour une durée de trois semaines, contre seulement six points de  vente implantés en 2014.

Au volet du contrôle économique, le ministre a fait savoir que pendant la première quinzaine du mois de Ramadan, un contrôle intensif sera destiné aux produits agricoles et maritimes, légumes et fruits, poissons et viandes, produits subventionnés (pain, huile végétale, sucre), produits alimentaires généraux (eaux minérales, boissons, conserves, œufs).

Puis, le contrôle sera généralisé, notamment au cours de la deuxième quinzaine,  dans les cafés, les espaces de loisirs, le textile-habillement et les chaussures pour enfants, pâtisseries traditionnelles, gâteaux, jouets, etc.

Pour faire réussir toutes les campagnes de contrôles économiques et garantir la qualité des produits, il a mentionné que 600 agents seront mobilisés sur tout le territoire tunisien.

Dans le même sillage, le ministère veille, en collaboration avec les parties prenantes, sur la sensibilisation et la rationalisation de la consommation. Parmi les actions programmées, un couffin pilote sera préparé pour une famille composée de quatre personnes, pour étudier le coût et l’amélioration des prix durant chaque semaine de ce mois.

En conclusion, le ministre est revenu sur le contrôle de l’étalage anarchique. Il a précisé, dans ce sens, que le ministère a entamé, en collaboration le ministère de l’Intérieur et l’UTICA, l’élaboration d’une étude technique visant la création de quatre  espaces. Ces derniers seront destinés aux commerçants, à condition qu’ils adhèrent à la CNSS et se dotent d’une patente. L’objectif est de passer de l’économie informelle à l’économie formelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here