Baccalauréat 2016 : 135 613 candidats se mobilisent…

135 613 candidats passeront le Baccalauréat session 2016,  déclare Omar Ouelbani, directeur général des examens au ministère de l’Education, lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui 31 mai, au siège du ministère de l’Education, dont l’ordre du jour est la réforme de l’éducation et les préparatifs pour les examens nationaux.    

Ainsi les 135 613 se répartissent comme suit : 109 987 candidats dans les lycées publics, 19 443 candidats dans des établissements privés et 6183 candidats libres. Ainsi, le nombre des candidats est en évolution par rapport à 2015 qui avait connu la participation de 133 250 candidats.

L’intervenant a fait savoir que depuis la session de 2008, le nombre de candidats n’a cessé de s’accroître, enregistrant à la session de l’année en question la présence de 156 020 candidats. Il a fait remarquer que la session 2016 a connu une augmentation considérable du nombre des candidats inscrits dans les lycées publics et les candidats libres, contre une nette régression du nombre des candidats inscrits dans les lycées privés.

D’après M.Ouelbani, cela est dû au fait qu’il s’agit de la dernière année où le système du bonus de 20% est utilisé. En 2015, 24 855 candidats issus des lycées privés ont passé le Bac contre 19 443 en 2016.  Pour les candidats libres, le nombre est passé de 3090 candidats en 2015 à 6183 candidats  en 2016.

Les candidats se répartissent selon les sections comme suit : Lettres (31 595),  Mathématiques (11 870),  Sciences expérimentales (28 112),  Economie et Gestion (38 544),  Technique (17 295),  Informatique (7 424) et Sport (773). M. Ouelbani a fait remarquer que le nombre des candidates a sensiblement augmenté dans les sections Lettres, Maths, Sciences expérimentales, Economie et Gestion par rapport au nombre des candidats. D’après lui, cela s’explique par le fait que le taux de  réussite chez les filles est plus élevé que chez les garçons. A titre d’exemple, le nombre des candidates pour la session 2016 est de l’ordre de 80 719 contre 54 894 candidats. Même chose pour 2015 : 77 788 candidates contre 55 464 candidats.

Par ailleurs, évoquant les autres examens nationaux, Omar Ouelbani a affirmé qu’une légère augmentation en nombre des candidats à l’examen de la Sixième a été constatée par rapport à 2015, soit 32 756 en 2016 contre 32 083 en 2015. Ainsi, la concurrence entre les candidats porte sur 2 775 places dans les collèges pilotes.

Au sujet du concours de la Neuvième année technique, une régression a été constatée en ce qui concerne le nombre des candidats par rapport à 2015, soit 827 contre 969. Une augmentation a été constatée en ce qui concerne le nombre des candidats pour le concours d’entrée aux collèges pilotes en 2016 par rapport à 2015.

La session 2016 a enregistré 52 954 candidats contre 47 791 en 2015. Comme aux précédentes sessions, des mesures exceptionnelles ont été appliquées à l’intention de certains candidats en situation de handicap, dont entres autres l’agrandissement de l’écriture de l’examen pour des candidats ayant des problèmes de vue, 50 personnes bénéficieront de sujets d’examen écrit en langue braille, 29 candidats bénéficieront d’une traduction des sujets d’examen en français (philosophie et histoire et géographie), 162 candidats ayant un problème aux mains auront droit à 1/3 de temps en plus, 10 candidats passeront leurs épreuves dans des établissements pénitentiaires et un seul cas dans une clinique.

Il a fait savoir que pour la première fois, le ministère a dû faire exception en autorisant une candidate malvoyante de la circonscription de Tunis 2 à utiliser une tablette. Cependant 1097 centres sont prévus pour le passage des concours (contre 1204 centres en 2015),  83 centres pour l’ouverture des sujets des examen contre 85 en 2015 et 78 centres pour l’hébergement des copies d’examens.

Notons que 43 centres sont prévus pour la correction des examens. Au niveau des ressources humaines, le ministère a mobilisé, pour le bon déroulement des examens et des concours, 138 334 personnes qui se répartissent comme suit : 28 009 ouvriers, 78 965 enseignant et instituteurs surveillants, 31360 enseignants et instituteurs correcteurs.

Les nouveautés de 2016

Omar Ouelbani a enfin indiqué que le système de contrôle a été renforcé à la direction générale des examens par l’installation de caméras de surveillance et une mise en ligne directe avec la salle d’opération du ministère de l’Intérieur, via une hotline. Pour la section sport, les candidats passeront un examen en langue arabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here