Le PNUD au chevet de 200 jeunes entrepreneurs

Le PNUD en Tunisie

Près de 72 143 entreprises évoluent dans toute la région du Sud tunisien en 2014, dont près de 43 912 entreprises sur les gouvernorats de Médenine, Tataouine, Kébili et Tozeur. Le tissu économique du Sud tunisien représenterait ainsi près de 11% du tissu économique national sur la base du nombre d’entreprises mais quid de la valeur ajoutée dégagée, du potentiel d’emploi actuel et futur et des possibilités de son développement ?

En effet, l’étude de potentiel de création d’emploi des jeunes et de promotion de l’investissement privé dans la région nécessite une meilleure connaissance d’abord de l’acteur principal qui est l’entreprise et à un second niveau de l’ensemble des acteurs et structures composant l’écosystème entrepreneurial.  Dans ce sens, un nouveau projet a été lancé en vue d’intervenir rapidement dans les quatre gouvernorats de Médenine, Tataouine, Kébili et Tozeur, afin de relever le défi de la création d’emplois.

Ce projet, intitulé «Renforcement de l’écosystème entrepreneurial dans le Sud tunisien», est mis en œuvre par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et ses  partenaires l’Office du développement du Sud (ODS), l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI) et la Banque tunisienne de solidarité (BTS). Il vise à fournir l’appui à 200 jeunes entrepreneurs par le biais d’un programme d’accompagnement et de financement pour créer et/ou développer 40 entreprises.

[raside number= »3″ tag= »pnud »]

Pour garantir la réussite de ce projet, la BTS contribue à hauteur de 70% du montant global de l’investissement,  soit un plafond de 150 mille dinars par projet.

Pour l’ANETI, sa contribution s’articule autour de trois axes, à savoir : accompagner aussi bien les porteurs de projets que les entrepreneurs avant, pendant et après la création de leurs entreprises, les aider à accéder au financement et à pouvoir intervenir en partenariat avec la société civile.

S’inscrivant dans la même stratégie de développement de l’écosystème entrepreneurial dans le Sud tunisien, le PNUD a lancé auparavant deux projets de création accélérée d’emplois et de l’entrepreneuriat dans les gouvernorats de Médenine et Tataouine.

Intitulés «Appui au relèvement économique, développement du secteur privé et cohésion sociale pour une croissance inclusive en Tunisie » et « Création accélérée d’emplois et appui à l’entrepreneuriat », ces projets ont été financés également par le Japon et mis en œuvre en partenariat avec l’ODS respectivement en 2012/2013 et 2014/2015.

Les deux projets ont pour objectif de faciliter l’accès au marché du travail et l’appui à la création d’entreprises, d’améliorer l’inclusion socio-économique des jeunes et de renforcer les capacités de l’ODS.

A travers ses composantes dédiées à la gestion des connaissances et de plaidoyer pour l’éventuelle mise à l’échelle, les trois projets du PNUD et ses partenaires  ambitionnent d’inciter les municipalités et les acteurs locaux à prendre conscience que le développement économique local et la création d’emplois pour les jeunes sont désormais une priorité absolue.

Le PNUD et la Tunisie

A noter que le PNUD Tunisie ne cesse d’aider les principaux acteurs tunisiens (Gouvernement, société civile, secteur privé et autres intervenants) à gérer leur transition vers une société plus démocratique, plus transparente plus responsable et plus résiliente.

Peu après les changements révolutionnaires qui ont ébranlé la Tunisie en janvier 2011, le PNUD a lancé un plan stratégique pour soutenir la Tunisie à accéder à une expertise de niveau mondial, à tirer parti des expériences des autres pays en faisant le meilleur usage des compétences nationales existantes pour accomplir les principaux objectifs de la transition.

L’appui du PNUD à la Tunisie est axé sur trois domaines essentiels, à savoir la gouvernance démocratique, la réduction de la pauvreté et le développement durable.

Et pour atteindre les objectifs de la révolution, le PNUD est actuellement engagé dans des programmes et des projets qui aident les Tunisiens à accomplir les objectifs de la transition, notamment l’emploi des jeunes et la reprise économique.

Grâce à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et aux fonds japonais supplémentaires, trois projets réalisés ont eu des résultats probants. Le PNUD a ainsi pris en charge deux études régionales du marché du travail, identifiant les obstacles à la création d’emplois et les possibilités pour des activités génératrices de revenus, qui ont permis de formuler trois plans d’action pour l’emploi régional et aidé à la création d’un comité local pour l’emploi dans chaque région du pays avec la représentation de la société civile.

Le PNUD a également contribué  à développer des partenariats publics privés avec 18 organisations et à renforcer les capacités de 71 entrepreneurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here