Le financement agricole au cœur du débat

Financement secteur agricole L'Economiste Maghrébin

Lors de l’ouverture du Colloque national autour de l’investissement, du financement, de l’assurance et de la sécurité sociale dans le secteur agricole, Abdelmajid Zar, président de l’UTAP, a regretté la situation que vit l’agriculture en Tunisie, la qualifiant de « tunnel noir ».

Le président de l’UTAP a précisé que les problèmes se situent notamment au niveau du financement, étant donné que les banques refusent très souvent d’octroyer des prêts aux agriculteurs, sous prétexte que ce secteur est en péril et instable.

Quant à l’investissement, il demeure faible étant donné qu’il est intimement lié au financement bancaire. Dans la même perspective, il a rappelé que certaines associations, en matière de micro-crédit, exigent un taux de remboursement qui pourrait atteindre plus de 20%, « ainsi le projet est condamné à l’échec », regrette t il.

Seuls 7% des agriculteurs ont eu accès à un financement.

Evoquant la problématique de l’assurance dans le secteur agricole, il a fait savoir que toutes les entreprises d’assurance refusent d’assurer dans ce domaine, « sous prétexte qu’il est toujours exposé au danger ».

Concernant le sujet de la sécurité sociale des agriculteurs et des pêcheurs, il a nié toute amélioration. Ainsi, « 11% des agriculteurs bénéficient de la sécurité sociale, ce qui ne peut pas leur garantir une vie digne après la retraite ».

Dans la même perspective, il a fait savoir que même les agriculteurs qui bénéficient de la retraite touchent une somme qui demeure dérisoire, de l’ordre de « 150 dinars dans le meilleurs des cas », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here