Samira Meraï Friaa : Créer 50 entreprises féminines par région

Aujourd’hui, les femmes tunisiennes agissent et veulent être créatrices d’emplois et d’entreprises. En effet, les femmes se révèlent et s’affirment grâce à leur volonté d’aller de l’avant, telle est l’idée de l’entrepreneuriat féminin.

« En Tunisie, l’idée de l’entrepreneuriat féminin est le but recherché pour faire baisser le taux de chômage des femmes qui  ne cesse d’augmenter », a indiqué Samira Meraï Friaa, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance. Selon elle : « Aujourd’hui, on parle beaucoup de développement économique des femmes, mais plus encore de l’entrepreneuriat féminin. C’est en partie une des initiatives lancées par la Chambre nationale des femmes chefs d’entreprise ».

Elle ajoute : « L’idée de ce projet consiste à développer et à créer 50 entreprises féminines par région et déjà nous avons 27 projets en cours de réalisation. Ce sont des PME. Or quand on dit PME, cela veut dire création d’emplois pour trois personnes au minimum. On a commencé dans la région de Siliana, où on a accordé des crédits à trois jeunes femmes dont une qui va employer plus d’une vingtaine de personnes, dans le secteur du textile ».

Elle poursuit : »On voudrait, à travers ce projet, donner confiance à ces femmes, parce qu’elles ont la volonté d’aller de l’avant, mais aussi la capacité de vouloir à tout prix réussir. Nous leur apportons notre soutien à différents niveaux,  notamment dans les volets communication, coaching et le développement du business plan, etc. »

Elle conclut: « Ce premier projet montre qu’on peut arriver à 35% de taux d’activité pour les femmes. C’est l’objectif à atteindre dans la note d’orientation que nous avons fixée. Nous voulons à travers ce programme que la femme tunisienne soit créatrice d’emplois et qu’elle participe à réduire le taux de chômage des femmes en Tunisie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here