Cession de l’Ecole internationale de Carthage : les parents d’élèves en première ligne

Crédit photo : wikipedia.org

Les parents d’élèves de l’Ecole internationale de Carthage persistent et signent: ils se sont mobilisés et ont envoyé une lettre conjointement au ministre des Finances, au Directeur Général d’Al Karama Holding ainsi qu’ au gérant de l’Ecole internationale de Carthage.

Motif : se porter en partie ou en totalité acquéreurs de l’école. Voici la teneur de leur missive.

L’Association des Parents d’Elèves de l’International School of Carthage « APE ISC » constate avec surprise et consternation sa mise à l’écart dans la procédure de cession de l’ISC à des tiers.

La décision de cession étant d’une grande importance pour l’avenir de leurs enfants, l’Association des parents d’élèves de l’Ecole Internationale de Carthage a appelé les autorités à bien vouloir l’impliquer dans la fixation des conditions de cession à faire figurer dans le cahier des charges.

Afin d’impliquer les parents dans la continuité de la réussite de cette école, les parents ont demandé de prévoir un pourcentage minimum de 35% à détenir par un collectif de parents d’élèves qui s’organiserait sous la forme juridique adéquate. Ils considèrent aussi qu’il  serait utile de prévoir la priorité à ce collectif de parents de racheter 100% de l’école en s’alignant sur le plus offrant.

Pour eux, la déchéance de l’homologation constitue un préjudice majeur susceptible de poursuites civiles pour indemnisation d’où l’importance de la sensibilisation de l’acquéreur éventuel au respect de cet engagement.

Les parents ont énuméré d’autres points importants à prendre en considération lors de l’élaboration du cahier des charges :

  • Le respect des engagements, des conventions et des normes régissant l’homologation avec l’Agence de l’Education du Français à l’Etranger « AEFE » et les instances publiques françaises sur tous les plans (qualité, nombre d’enseignants étrangers, critères de sélection des enseignants, programmes….).
  • Le maintien du pourcentage actuel des enseignants français au sein de l’établissement.  Ces derniers sont les garants du respect des normes et standards français.
  • Le maintien du pourcentage du personnel administratif français.
  • Le maintien de l’équipe dirigeante actuelle.
  • Le maintien des procédures de travail respectant l’affectation de chaque classe à une salle afin de garantir les meilleures conditions d’apprentissage pour les élèves.
  • Le maintien des instances officielles de l’établissement conformément aux textes officiels pour les établissements homologués (conseil d’établissement, conseil d’école…)
  • Le maintien de la représentativité des parents au sein des instances officielles de l’établissement.
  • Le respect de la capacité maximale de l’établissement.
  • Le maintien des tarifs (selon la grille des autres écoles françaises).
  • L’engagement pour un budget annuel d’entretien et d’investissement.
  • Le maintien de la vocation et la superficie des aires de sports extérieures et intérieures.
  • Le maintien de la vocation et la superficie des logements pour les enseignants.
  • L’adoption d’une procédure de suspension de l’exploitation avec effet immédiat en cas de non respect du cahier des charges.
  • La réalisation de l’investissement inachevé (piscine) dans un délai de 12 mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here