Observatoire tunisien de l’eau : la pénurie d’eau est récurrente

eau

L’Observatoire tunisien de l’eau sera lancé le 22 mars à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau.

Conçu par l’Association Nomad08, l’observatoire est une plateforme indépendante de lanceurs d’alertes de coupures, de sous-alimentation d’eau et de mouvements de protestations en relation. Ainsi le projet aura quatre missions :

• Recenser les coupures répétitives de l’eau potable
• Braquer la lumière sur les mouvements sociaux provoqués par le manque d’eau
• Contrôler la qualité de l’eau et observation de toute pollution de l’eau
• et sensibilisation aux problématiques liées aux thèmes de l’eau.

Ce problème de la pénurie d’eau existe dans un certain nombre de gouvernorats tunisiens tels que Kairouan et Gafsa qui en souffrent le plus. Pour le cas de Kairouan, 179 écoles primaires sur les 313 que compte le gouvernorat souffrent de l’absence de raccordement à l’eau potable.

Quant au gouvernorat de Gafsa, un manque flagrant d’eau se fait sentir dans les régions du bassin minier pendant la saison estivale. D’ailleurs, une telle situation est une infraction grave à l’article 44 de la Constitution qui stipule que : « Le droit à l’eau est garanti. La préservation de l’eau et la rationalisation de son exploitation est un devoir de l’Etat et de la société ».

La situation empire dans les régions du bassin minier durant la saison estivale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here