Tunisie – BCT : baisse de 11,6% du déficit commercial

Durant l’année 2015, le déficit de la balance commerciale a enregistré une baisse de 1,6 milliard de dinars, soit 11,6%, pour s’établir à 12,048 milliards de dinars; et ce, en raison de la baisse de 5,7% des importations et de 2, 8% des exportations.

Cette baisse a engendré une amélioration du taux de couverture de deux points de pourcentage pour se situer à 69,6%, selon les statistiques de la Banque centrale de Tunisie ( BCT ).

Pour le déficit de la balance alimentaire, il a, quant à lui, plié pour passer de 1,381 milliard de dinars en 2014 à 91 millions de dinars en 2015. Cette baisse est due essentiellement à la croissance des exportations d’huile d’olive.

Les échanges commerciaux ont également affiché une régression de 2,2% des exportations et 1,7% des importations.

Par répartition sectorielle, les exportations des secteurs des industries extractives ont reculé, soit une baisse de 46,9% dans le secteur de l’énergie à l’issue de la diminution de 49% des ventes de pétrole brut, et une baisse de 31,4% dans le secteur des mines, phosphates et dérivés.

Pour les exportations des secteurs des industries manufacturières, elles ont atteint un recul de 1,2% en 2015, avec -7,1% dans le secteur des textiles, habillements et cuirs.

Idem pour les exportations des industries mécaniques et électriques qui ont régressé de 1,1%.

Par contre, les exportations du secteur des autres industries manufacturières ont enregistré une accélération de 12,3%.

En ce qui concerne les exportations du secteur de l’agriculture et des industries agroalimentaires, elles ont progressé de 74,5%, et ce en raison de l’affermissement des exportations d’huile d’olive qui ont atteint un niveau record de 1,9 milliard de dinars au cours de 2015.

Toujours par répartition sectorielle, les importations des produits énergétiques ont affiché une baisse de 27,1%, notamment ceux de pétrole brut avec -56,9%, des produits raffinés de -6,3%, et de gaz naturel de -40,4%.

Concernant les importations des biens d’équipement et des matières premières et demi-produits, elles ont connu une régression de 4,2% et de 3,4% respectivement.

S’agissant des importations des biens de consommation, elles ont accusé un ralentissement de 1%, et ce, à cause de la diminution des importations de vêtements et tissus (-4,1%), contre l’augmentation de l’importation des voitures de tourisme (+13,2%).

Pour les importations des produits alimentaires, elles ont augmenté de 9%, pour atteindre 3,7 milliards de dinars en 2015, en relation avec la hausse des achats des produits céréaliers (blé et orge) de 24,6%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here